entage

Recherches associées à entage: enrage, enrages

ENTAGE

(an-ta-j') s. m.
Action de forer un bijou de prix, tout en laissant subsister intactes les marques des poinçons, et de remplacer l'or enlevé par du cuivre ou une autre substance de peu de valeur ; c'est une escroquerie [, le Temps, 26 oct. 1876, 3e page, 1re col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Enter ; c'est une sorte d'ente que l'on pratique.