enterrage

ENTERRAGE

(an-tè-ra-j') s. m.
Massif de terre dont le fondeur remplit la fosse autour du moule, pour rendre celui-ci plus solide.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Icelluy curé voult faire payer pour l'enterraige et sepulture du corps d'une des niepces du suppliant, qui n'avoit que unze ans, autant comme d'un grant corps [DU CANGE, interrare.]
  • XVIe s.
    Ressemblant au gueux, lequel, interrogé s'il vouloit gaigner une piece d'argent pour estre un des pleureus à un enterrage, respondit ne pouvoir plorer, mais qu'il ne laisseroit pas d'estre bien marri [, Contes d'Eutrap. p. 172, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Enterrer.