entier

(Mot repris de entiere)

1. entier, ère

adj. [ lat. integer, intact ]
1. Dont on n'a rien retranché : Il reste un jambon entier complet, intact intégral
2. Se dit d'un animal non castré.
3. Qui est sans restriction, sans atténuation : Elle m'a donné entière satisfaction absolu, parfait, total illimité ; modéré, restreint
4. Qui est encore sans solution : Le problème reste entier.
5. Qui ne supporte pas la compromission : Elle a un caractère entier intransigeant ; conciliant, souple
Nombre entier,
en arithmétique, nombre sans décimale, positif ou négatif (on dit aussi un entier).
Tout entier, tout entière,
dans sa totalité : Elle a mangé le gâteau tout entier. La maison tout entière sentait le café frais.

2. entier

n.m. [ de 1. entier ]
1. Totalité : Il faut lire son œuvre dans son entier intégralité
2. Nombre entier.
En entier,
complètement : Sur votre chèque, écrivez la somme en entier en toutes lettres ; in extenso).

entier

ENTIER, IÈRE. adj. Qui a toutes ses parties, ou que l'on considère dans toute son étendue. Un pain entier. Un jour entier. Une province entière. L'univers entier. On y joint quelquefois le mot tout, pour s'exprimer avec plus de force. Attendre une heure tout entière. Lire un livre tout entier.

Il s'emploie aussi comme nom. En son entier. En leur entier. Façons de parler qu'on emploie pour marquer qu'il n'y a rien de changé, d'altéré dans les choses dont on parle, qu'elles sont encore au même état qu'auparavant. Ce passage est rapporté en son entier dans tel livre. Ce temple est encore en son entier. Remettre les choses en leur entier.

En entier, En totalité, entièrement. J'ai lu l'ouvrage en entier. Il faut le refaire en entier.

En termes d'Arithmétique, Unité entière se dit d'une Unité quelconque par opposition aux nombres qui indiquent des fractions. Il s'emploie comme nom dans le même sens. Un entier. Deux entiers et un cinquième. Quatre quarts font un entier. On appelle de même Nombre entier Tout nombre qui ne renferme que des unités entières.

En termes de Botanique, Feuille entière Feuille qui n'a aucune découpure sur ses bords. Les feuilles de lilas sont entières. On dit de même Pétale entier.

Il signifie figurément Qui n'a subi aucune altération. Vivre dans un entier détachement des choses du monde. Avoir une entière confiance en Dieu. Une entière soumission. Conserver sa raison tout entière. Laisser une entière liberté à ses amis. Conserver sa réputation entière, sa vertu entière. La confiance entière qu'on avait en cette banque a causé la ruine de bien des gens.

La question reste entière, La question reste intacte, est toujours la même. On dit aussi, surtout dans le langage des affaires, Les choses ne sont pas entières, L'état des choses a changé, les circonstances ne sont plus les mêmes.

Fig., Cette affaire, cette fonction, cette science prend l'homme tout entier, Il est nécessaire d'y employer tous ses soins, toute son attention et tout son temps. On dit dans un sens analogue Se donner, se livrer tout entier à un travail, à une étude, etc.

Mourir tout entier, Ne laisser aucun souvenir, aucune renommée après sa mort.

Cheval entier, Qui n'a pas été châtré.

Il signifie en outre, figurément, Qui ne supporte aucune atténuation dans ses opinions, dans ses convictions, qui ne se laisse point entamer par la discussion. C'est un homme entier, bien entier, fort entier dans ses opinions. C'est un esprit très entier.

entier

Entier, Qui n'est point despecé, entamé ne destaillé. Ainsi dit-on, un pain entier, Panis integer. Entier se prend aussi pour total. Comme, Il a combatu un jour entier, Toto die pugnauit. Entier se prend en matiere de chevaux pour le contraire de hongre. Comme un cheval entier, c. coüillu, Cui testes non sunt execti. Entier par metaphore se prend pour arresté et fiché en son opinion, comme, Il est entier en son opinion, Sententiae propositique tenax. Car celuy qui se laisse esbranler de son opinion, se laisse despecer par l'advis d'autruy. Il signifie aussi celuy qui n'a rien à reprendre en ses moeurs, ni en sa maniere de vivre, qui n'a point de fraude, ni de feintise, et qui marche rondement en besoigne, Integer vitae scelerisque purus.

Remettre en son entier, In integrum restituere, In gradum reponere.

La chose est encores en son entier, Adhuc in integro res est.

La chose n'est plus entiere, Il n'est plus temps de ce faire, Non est integrum.

¶ Bon et entier juge, Tristis iudex.

Faire entier, Sarcire.

Pendant que la chose est entiere, pense, etc. Dum est tempus, etiam atque etiam cogita.

Entiere amitié, Firma amicitia.

entier


ENTIER, IèRE, adj. ENTIèREMENT, adv. [An-tié, tière, tièreman; 2e é fer. au 1er, è moy. et lon. aux deux aûtres. — Il parait au P. Buffier que le dernier e d'entier se prononce ouvert, et qu'on fait soner l'r (comme dans fier); cette prononciation ne parait pas la plus comune, ni la plus autorisée.] Entier se dit, 1°. de ce qui est complet, qui a toutes ses parties, ou que l'on considère dans toute son étendue. Un pain, un jour entier; une Province, une Armée entière. Le monde entier, etc. = Il difère pourtant de complet, en ce qu'une chôse est entière, lorsqu'elle n'est, ni mutilée, ni partagée, et qu'elle est complète, lorsqu'il ne lui manque rien. Le premier de ces mots a plus de raport à la totalité des portions qui constituent l'intégrité essentielle, et l'aûtre à celles qui constituent la perfection accidentelle. "Les Bourgeois, dans les Provinces, ocupent des maisons entières: à Paris ils n'ont pas toujours des apartemens complets. GIR. Synon. "L'armure n'est pas complète~, mais ce qui reste est entier. Entier s'associe quelquefois avec tout, mais il aime à marcher de compagnie avec lui, et il ne veut pas en être éloigné. "Lire un livre tout entier, atendre une heure toute entière. "Toute la troupe entière le maudit. Mme. de G... Cela ressemble à un pléonasme. On ne voudrait que toute la troupe, ou la troupe entière. Ces deux mots raprochés ne choquent plus: la troupe toute entière. On sent que c'est une redondance qui done plus d'énergie à l'expression. = 2°. Dans les chôses morales, il se dit élégamment. "Entier détachement des chôses du monde. "Avoir une entière confiance en Dieu. "Laisser une entière liberté à ses amis. — Dans cet emploi, il se plait à précéder le substantif. — Dans le Dict. Gram. on critique ces deux vers de Molière, tirés de la comédie des Fâcheux.
   Un coeur bien enflamé prend assurance entière, etc.
   Je te parle, Vicomte, avec franchise entière.
C'est être trop sevère envers un Poète, et sur-tout Poète comique; mais en prôse, ce serait une faûte. On doit dire: une entière assurance, une entière franchise. — Avec tout, et les pronoms possessifs~ son, sa, leur, etc. l'on doit le mettre après. "Conserver sa raison toute entière; sa réputation, sa vertu entière. = 3°. Entier est s. m. dans ces locutions, en son entier, en leur entier. "Cette pièce est raportée en son entier dans ce livre. "La chôse est en son entier. Remettre les chôses en leur entier. * Leibnitz dit l'entier, pour, le tout, ce qui n'est pas admis par l'usage. "Ces imperfections des parties servent à la perfection de l'entier. Dites du tout. = 4°. Entier se prend quelquefois pour obstiné, opiniâtre. "C'est un homme entier, fort entier en ses opinions. Femme opiniâtre et fort entière. — Hors de là, il ne se dit point des persones. * "Guillaume parut tout entier dans ces ocasions. Rayn. Il me semble qu'il aurait été mieux de dire: le génie de Guillaume parut tout entier, ou l'habileté de, etc. parut toute entière. Avec le verbe être, tout entier se dit pour entièrement. "Il s'aplique uniquement à cet ouvrage: il y est tout entier.
   En entier, adv. Je voudrais pouvoir vous citer cette pièce en entier. Voy. n°. 3°.
   ENTIèREMENT, totalement, tout-à-fait. "Il est entièrement ruiné. "On l'a abandoné entièrement, ou entièrement abandoné.

Synonymes et Contraires

entier

adjectif entier
2.  Qui est sans restriction.

entier

nom masculin entier
La totalité de quelque chose.
Traductions

entier

(ɑ̃tje)

entière

ganz, total, voll, Ganzzahlentire, whole, full, integer, complete, overall, entirety, global, integral, outright, plenary, stark, thoroughgeheel, totaal, volledig, compleet, gans, heel, vol, volkomen, volslagen, onaangetast, volmaakt, heleכול, מושלם (ת), שלם (ת), תמים (ת), כֹּל, שָׁלֵם, מֻשְׁלָםhele, vol, volledigple, sencer, tot, totalhel, fuld, heleακέραιος, ολόκληροςentjera, plena, tutaentero, completo, lleno, pleno, todo, totalkoko, täysi, kokonainenegészheillintero, completo, pieno, totale, tutto, universoplenus, universuscałkowity, pełen, pełny, całyinteiro, cheio, completo, pleno, todo, totalplin, totцелый, весь, целое числоhel, full, fullständig-zimabütünبِكَامِلِهِ, كَامِلcelýčitav全体の전체의helทั้งหมดtoàn bộ全部的, 完整的цяло число整數 (ɑ̃tjɛʀ)
adjectif
1. qui n'est pas divisé un poulet entier
2. considéré dans son ensemble la terre entière
3. complètement lire un livre en entier
4. total une entière liberté
5. franc et sincère un garçon entier

entier

[ɑ̃tje, jɛʀ]
adj
(= non entamé, en totalité) → whole, entire
Il a mangé une quiche entière → He ate a whole quiche., He ate an entire quiche.
(= complet) → complete, whole
se donner tout entier à qch → to devote o.s. completely to sth
lait entier → full-fat milk, whole milk
en entier → in its entirety
lire un livre en entier → to read the whole of a book, to read a whole book
Je n'ai pas lu le livre en entier → I haven't read the whole book.
(fig) [caractère] → unbending, uncompromising
nm (MATHÉMATIQUE) (aussi nombre entier) → whole number