entoilage

(Mot repris de entoilages)

entoilage

n.m.
Action d'entoiler ; fait d'être entoilé : L'entoilage des ailes d'un planeur.

ENTOILAGE

(an-toi-la-j') s. m.
Action d'entoiler ; le résultat de cette action ; la toile dont on s'est servi pour entoiler.
Réseau auquel on coud une dentelle.

ÉTYMOLOGIE

  • Entoiler.

entoilage

ENTOILAGE. n. m. Action d'entoiler ou Résultat de cette action. Cet entoilage est mal fait.

Il se dit aussi de la Toile dont on s'est servi pour entoiler. Entoilage de mousseline.

entoilage


ENTOILAGE, s. m. ENTOILER, v. act. [An-toa-laje, ; dern. e muet au 1er, é fer. au 2d.] Entoilage, toile à laquelle on coud une dentelle. Entoilage de mousseline, etc. = Entoiler, c'est 1°. Remettre de la toile à la dentelle d'un mouchoir, d'une cravate. "Entoiler un mouchoir, etc. = 2°. Coller sur une toile, en parlant des estampes, des cartes de Géographie. "Il a fait entoiler toutes ses estampes, toutes ses cartes géographiques.