entonnoir

entonnoir

n.m. [ de 1. entonner ]
1. Ustensile conique servant à transvaser des liquides.
2. Objet, chose dont la forme rappelle celle d'un entonnoir ; cavité de forme conique : Les spéléologues descendent un entonnoir.

ENTONNOIR

(an-to-noir) s. m.
Instrument à l'aide duquel on verse une liqueur dans un tonneau, dans un vase. Un entonnoir de verre, de fer-blanc. Entonnoir magique, instrument à l'aide duquel on fait à volonté couler ou s'arrêter la liqueur qui est dedans. En entonnoir, loc. adv. En forme d'entonnoir.
La chaîne de montagnes dont j'occupe le sommet, et qui forment avec celles que j'ai quittées un amphithéâtre en entonnoir [DIDEROT, Salon de 1767, Œuvres, t. XIV. p. 185, dans POUGENS]
Fleurs en entonnoir, fleurs évasées par le sommet et étroites par la base.
Il se dit quelquefois, en plaisantant, pour gosier. Il a l'entonnoir large.
Terme d'anatomie. Prolongement conique de la base du troisième ventricule du cerveau, regardé à tort par les anciens comme un canal par lequel la sérosité des ventricules du cerveau tombait dans les fosses nasales. Petite cavité conique au sommet du noyau commun qui forme le centre du limaçon, dans l'oreille interne. Entonnoirs des reins, les calices.
Terme de chirurgie. Instrument qui sert à conduire le cautère actuel vers certaines parties malades.
Terme de botanique. Le pédoncule creux de certains lichens. Demi-entonnoir, espèce de champignon.
Terme militaire. Ce qui sert à couler la poudre dans la lumière d'une pièce. Espèce de cratère qui résulte de l'explosion d'une mine.
Partie du four à chaux.
Terme de conchyliologie. Patelle profonde et conique.
Sorte d'instrument dans lequel on jette quelquefois les dés au lieu de les lancer du cornet sur la table.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Toujours avecques moi je porte Un fort bon entonnoir à vin [J. LEHOUX, XII]

ÉTYMOLOGIE

  • Entonner 1.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ENTONNOIR. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Deux mauvais entonneurs, deux tonnelès à verjus [, Nouv. Rec. des comptes de l'argenterie des rois, par Douët-d'Arcq, p. 97 (1328)]

entonnoir

ENTONNOIR. n. m. Instrument qui sert à entonner un liquide. Entonnoir de bois. Entonnoir de fer-blanc. Entonnoir de verre.

Dans la langue technique, il se dit souvent de Choses qui en rappellent la forme, telles que, en termes de Botanique, Certaines fleurs, certains champignons. Entonnoir de Provence. Entonnoir vénéneux. Etc. Certaines cavités, par exemple, en termes d'Anatomie, la Sorte de fossette qu'on trouve entre la base du pilier antérieur de la voûte du cerveau et la partie antérieure du point de réunion des nerfs optiques; en termes de Géologie, l'Ouverture circulaire d'un volcan éteint; en termes militaires, l'Espèce de cratère qui résulte de l'explosion d'une mine, d'un obus.

entonnoir

Entonnoir, Infundibulum.

Traductions

entonnoir

Trichterfunnel, fillertrechterמכתש פצצה (ז), משמרת (נ), משפך (ז), מַשְׁפֵּךְembutfuneloembudoimbutotraktfunilворонкаtrattقُمْعtrychtýřtragtχωνίsuppilolijevakじょうご깔때기lejกรวยhuniphễu漏斗фуния漏斗 (ɑ̃tɔnwaʀ)
nom masculin
instrument qui permet de verser un liquide dans un petit trou

entonnoir

[ɑ̃tɔnwaʀ] nm
(= ustensile) → funnel
(= trou) → shell-hole, crater