entortillé, ée

ENTORTILLÉ, ÉE

(an-tor-ti-llé, llée, ll mouillées, et non en-tor-ti-yé, yée) part. passé.
Tortillé dans. Entortillé dans un tablier. Terme de botanique. Synonyme de volubile, en parlant de la tige.
Fig. Qui a le caractère de l'entortillage. Des phrases entortillées.
Arguments captieux et entortillés, pour me servir du terme de Cicéron [ROLLIN, Hist. anc. t. XII, liv. XXVI, 2e part. ch. 1]
À travers ce jargon si entortillé, si précieux, si éloigné de la nature, Marivaux a su conserver un mérite dont on doit lui savoir d'autant plus de gré qu'on le croirait incompatible avec un pareil langage [D'ALEMB., Éloges, Marivaux.]