entraîner

(Mot repris de entraînerions)

entraîner

v.t. [ de traîner ]
1. Emporter dans le même mouvement ; traîner avec, derrière soi : Le courant entraînait la barque charrier
2. Emmener à sa suite ; amener de force : Elle lui a sauvé la vie en l'entraînant au-dehors conduire, tirer, traîner
3. Attirer par une pression morale : Il s'est laissé entraîner par les autres pousser forcer, obliger
4. Exercer un effet stimulant sur ; susciter la conviction : Sa passion est si communicative qu'il entraîne ses proches emporter, pousser
5. Transmettre le mouvement à une autre pièce d'un mécanisme : Une courroie entraîne la roue actionner
6. Avoir pour conséquence : La découverte du gène responsable de cette maladie entraînera la possibilité d'un dépistage précoce engendrer, occasionner, provoquer
7. Faire acquérir l'habitude, la pratique de qqch, par une préparation systématique : Il entraîne l'équipe de basketteurs former dresser, exercer

s'entraîner

v.pr. (à)
Se préparer par des exercices à une compétition, un exercice, un combat : Elle s'est entraînée aux entretiens d'embauche.

ENTRAÎNER1

(an-trê-né) v. a.
Traîner avec soi, après soi. Le torrent entraînait des arbres.
Vous laisserez-vous entraîner à l'autel sans vous plaindre ? [LESAGE, Diable boit. ch. 5]
Que tout chargé de fers à mes yeux on l'entraîne [VOLT., Zaïre, v, 8]
Elle l'entraîne dans la chambre voisine [Mme DE GENLIS, Veillées du chât. t. I, p. 197, dans POUGENS]
Par mon ordre arrêté devant vous on l'entraîne [DELAVIGNE, Vêpres sicil. III, 3]
Fig.
L'âme est donc toute esclave ; une loi souveraine Vers le bien ou le mal incessamment l'entraîne [CORN., Œd. III, 1]
Peu s'en fallut qu'elle n'entraînât Juda dans sa ruine [BOSSUET, Hist. I, 6]
Et sans cesse veiller à retenir mes pas Que vers vous à toute heure entraînent vos appas [RAC., Bérén. IV, 5]
Mais les rois en tombant entraînent leurs flatteurs [ID., Théb. v, 3]
Si le destin entraîne celui qui résiste, il ne fait que guider celui qui veut [CONDIL., Hist. anc. III, 22]
Agir sur les sentiments. Cet orateur entraîne tous les esprits. Il a entraîné tout le monde dans son sentiment. Le mauvais exemple nous entraîne.
Madame sait appuyer le sien [avis] par des raisons si convaincantes, qu'elle m'a entraînée de son côté [MOL., Critique, sc. 6]
Comme ils ne gagnaient rien avec leurs doctes ouvrages, et que l'éloquence d'Osiandre entraînait le monde [BOSSUET, Var. VIII, § 35]
Et l'on craint, s'il paraît dans ce nouvel orage, Qu'il n'entraîne après lui tout un peuple volage [RAC., Phèdre, I, 4]
Je me livre en aveugle au transport qui m'entraîne [ID., Andr. I, 1]
L'amour le retient quand la crainte l'entraîne [ID., Alex. I, 3]
Dans ces occasions, c'est le public qui entraîne ses maîtres, et les force à se joindre à lui [FONTEN., Boerhaave.]
Ces paroles douces et flatteuses qui se glissent comme un serpent sous les fleurs, loin de déplaire aux princes, les charment et les entraînent [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. III, p. 173, dans POUGENS]
Je cède à la pitié dont je suis déchirée ; Je n'y puis résister, elle entraîne mes sens [VOLT., Fanat. IV, 1]
Il fallut dérober cette tendre victime Au fatal ascendant qui l'entraînait au crime [ID., Œdipe, IV, 1]
Elle ne jugeait pas, elle se laissait entraîner [Mme DE GENLIS, Veillées du chât. t. III, p. 125, dans POUGENS]
Vous m'avez entraîné dans ce complot funeste [DELAV., Vêpres sicil. V, 5]
Absolument. Le charme de cette lecture entraîne.
La voix publique entraîne ; Même en s'en défiant on lui résiste à peine [VOLT., Tancr. IV, 5]
Être la cause, avoir pour conséquence. La guerre entraîne avec elle ou après elle bien des maux.
Elle a cru que ma perte entraînait sa ruine [RAC., Brit. V, 1]
....Tant de prudence entraîne trop de soin [ID., Andr. I, 2]
Mais trop de vers entraînent trop d'ennui [GRESSET, Vert-Vert, I]
Terme de jurisprudence. Avoir pour effet nécessaire. Toute peine afflictive et infamante entraîne la perte des droits civils.
S'entraîner, v. réfl. S'entraîner l'un l'autre. Ils se sont entraînés de faute en faute.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et Renoarz son tinel entraïne [, Bat. d'Aleschans, V. 4707]

ÉTYMOLOGIE

  • En 2, et traîner. On trouve dans Calvin Inst. 22 : atrainer.

ENTRAÎNER2

(an-trê-né) v. a.
Terme de course et de gymnastique. Préparer par un système d'alimentation et de médicaments, un cheval à la course, un boxeur au combat, etc. Un cheval ne peut courir avec quelque chance de succès s'il n'a pas été entraîné.

ÉTYMOLOGIE

  • En 1, et l'angl. to train, dresser, qui est le français traîner.

entraîner

ENTRAÎNER. v. tr. Traîner avec soi, après soi. Les torrents entraînent ce qui s'oppose à leur passage. Le dégel est venu tout à coup, et la débâcle a entraîné les bateaux.

Il signifie particulièrement Emmener, conduire avec une sorte de violence. Je le pris par le bras et l'entraînai hors de la chambre. Il se laissa entraîner dans une maison de jeu.

Il signifie figurément Porter quelqu'un à quelque chose avec force, et comme malgré lui. Il a été si éloquent qu'il a entraîné tout le monde. Entraîner les coeurs. La passion l'a entraîné. L'exemple m'entraîna. L'occasion nous entraîne souvent malgré nous.

Fig., Entraîner avec soi, après soi, ou simplement Entraîner, Avoir pour effet, pour résultat, pour conséquence nécessaire, inévitable. Cela se dit surtout en parlant des Choses fâcheuses. La guerre entraîne avec elle, après elle bien des maux. Les suites fâcheuses que cette affaire peut entraîner après elle. Cela peut entraîner de longs retards. En termes de Droit criminel, Cette peine entraîne, par voie de conséquence, telle autre peine.

Il signifie, en termes de Courses, Préparer un cheval pour la course au moyen de l'entraînement, ou, d'une façon plus générale, Préparer une personne à quelque exercice physique ou intellectuel. Il s'entraîne à la marche. Fig., Cet orateur s'est entraîné à la discussion.

entrainer

Entrainer, Abstrahere.

Entrainer avec soy, Auferre secum.

Entrainer en bas, Praecipitem trahere.

entraîner


ENTRAîNER, v. act. [Antrêné; 2e ê ouv. et long. 3e é fer.] Traîner avec soi. "Les torrens entraînent tout ce qu'ils trouvent sur leur passage. = Au figuré, il se dit de tout ce qui nous porte à quelque chôse avec force, et comme malgré nous. "Le penchant nous entraîne, la passion l'a entraîné. "Entraîner les sufrages, les coeurs, les esprits, etc. = Entraîner avec soi, avoir des suites, des conséquences. "Cette fausse démarche entraîna avec soi les suites les plus funestes.
   Rem. Boileau fait régir au participe la prép. de. "Ode pleine de mouvemens, où l'esprit parut plutôt entraîné du démon de la Poésie, que guidé par la raison. — En vers, ce régime peut être bon, et les Poètes sont dans l'anciène possession de l' employer avec les verbes passifs. En prôse, on doit se servir de la prép. par. "Entrainé par le démon de la Poésie; par les charmes de la passion, etc.

Synonymes et Contraires

entraîner

verbe transitif entraîner
1.  Traîner avec soi.
2.  Mener quelque part.
5.  Stimuler quelqu'un.

entraîner

verbe transitif entraîner
Faire subir un entraînement.

entraîner (s')

verbe pronominal entraîner (s')
Subir un entraînement.
Traductions

entraîner

abtragen, fortbringen, wegtragen, zusammenziehen, resultierencoach, train, bring away, carry away, bring about, lead, practise, work out, carry, drag, draw, pull, drive, entail, sway, resulttrainen, coachen, fronsen, samentrekken, uitdragen, wegbrengen, wegdragen, meeslepen, meevoeren, oefenen, ten gevolge hebben, spoelen, met zich meeslepen, resulterenאימן (פיעל), גרף (פ'), גרר (פ'), הביא בעקבותיו, סחב (פ'), סחף (פ'), עימל (פיעל), תרגל (פיעל), אִמֵּן, גָּרַר, סָחַב, סָחַף, עִמֵּלentrenar, exercitarforporti, kuntiri, trejnientrenar, ocasionarasportareadestrar, contrair, educar, exercitar, treinar, resultarantrenaπαρασύρω, προκαλώ, προκύπτωallenare, forviare, fuorviare, invischiare, risucchiare, sfociare, trascinare, risultareпорождать, проистекатьيَنْجُمُmít za následekresulterejohtaa johonkinrezultirati結果として生じる기인하다resulterewyniknąćresulteraเป็นผลให้sonucu olmakdẫn đến导致 (ɑ̃tʀene)
verbe transitif
1. emporter avec soi entraîner qqn dans sa chute
2. causer entraîner des dégâts
3. pousser à faire qqch se laisser entraîner
4. exercer des sportifs entraîner une équipe

entraîner

[ɑ̃tʀene] vt
(= tirer) [+ wagons] → to pull
(= charrier) [rivière, courant] → to carry along, to pull along
(= actionner) [+ mécanisme, engrenage] → to drive
(= emmener) [+ personne] → to drag
(= mener à l'assaut) → to lead
(= influencer) → to lead
Il se laisse facilement entraîner par les autres → He's easily led.
entraîner qn à faire qch (= inciter) → to lead sb to do sth
(SPORT) [+ footballeur, athlète] → to train
Il entraîne l'équipe de France depuis cinq ans → He's been training the French team for five years.
(= impliquer) → to entail, to involve
Un mariage entraîne beaucoup de dépenses → A wedding entails a lot of expense., A wedding involves a lot of expense.
(= causer) → to lead to, to bring about
Cela risque d'entraîner la chute du gouvernement → It could lead to the fall of the government., It could bring about the fall of the government.
Cet incident a entraîné sa démission → This incident led to his resignation. [ɑ̃tʀene] vpr/vi (SPORT) → to train
s'entraîner à qch → to train o.s. for sth
s'entraîner à faire → to train o.s. to do
Il s'entraîne au foot tous les samedis matins → He does football training every Saturday morning.