entre-baiser

ENTRE-BAISER (S')

(an-tre-bè-zé) v. réfl.
Se baiser réciproquement.
Je descends, nous pourrons nous entre-baiser tous [LA FONT., Fabl. II, 15]
C'était un spectacle très amusant, que de voir ces petites chenilles aller et venir, les unes d'un côté, les autres d'un autre, sans confusion, et s'entre-baiser comme les fourmis quand elles se rencontraient [BONNET, Insect. Observ. 4]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Misericorde e verited encuntrerent à sei ; justice e pais s'entre-baiserent [, Liber psalm. p. 121]
    .... Donc se sont aprescié [approché], Qu'en pais s'entrebaisassent et en veire [vraie] amistié [, Th. le mart. 108]
  • XIIIe s.
    Après cest mot s'entre-baisierent Cil qui onques ne s'entr'amerent, Ne jà jor ne s'entrameront, Dire pueent [peuvent] ce qu'il vodront [, Ren. 5687]
  • XVIe s.
    Là est emplastré l'escusson, de telle sorte qu'il joint l'escorce de l'arbre de trois divers endroits, s'entrebaisans parfaitement les escorces du franc et du sauvage [O. DE SERRES, 669]

ÉTYMOLOGIE

  • Entre, et baiser.