entre-haïr

ENTRE-HAÏR (S')

(an-tre-ha-ir) v. réfl.
Se haïr mutuellement.
Elle porte nécessairement les hommes à s'entre-haïr [J. J. ROUSS., Orig. not.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li quens Gauthier de St Pol et li quens Renaus de Boulogne, qui trop s'entre-haoient d'armes, s'entreprisent devant le roi [, Chr. de Rains, p. 142]
    Et ne pourquant il [le mari et la femme] s'entreheent tant que il ne veulent demorer ensemble [BEAUMANOIR, LVII, 1]
  • XVe s.
    Par avant ilz se entrehayoient comme chiens et chas, Chr. du siége d'Orléans [, Bibl. des Chartes, 2e série, t. III, p. 509]
  • XVIe s.
    Ceux qui s'entre-haïssent, se mordent, reprennent et injurient l'un l'autre, tournent tout à vice et reproche [CALV., Instit. 519]

ÉTYMOLOGIE

  • Entre, et haïr.