entre-suivre

ENTRE-SUIVRE (S')

(an-tre-sui-vr') v. réfl.
Venir à la suite l'un de l'autre. Les jours et les nuits s'entre-suivent.
La mort et l'arrivée s'y pouvaient entre-suivre d'aussi près [CORN., Ex. du Cid.]
Et nous verrons toujours si Dieu le laisse vivre, Un change, un repentir, un pardon s'entre-suivre [ID., Place roy. II, 5]
Tels que d'une mer agitée On voit les flots s'entre-suivants Se fuir après au gré des vents Et ne tenir jamais une assiette arrêtée [ROTR., Antig. III, 1]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et en ceste maniere de proeve convient il deus loiax tesmoins, li quel s'entresivent sans varier es demandes qui lor sunt fetes [BEAUMANOIR, XXXIX, 5]
  • XVIe s.
    De la conference on vint au baptesme, et la roine eut pour parrin le vice-roi ; et pompes et festins s'entre-suivirent jusques au mariage [D'AUB., Hist. III, 198]

ÉTYMOLOGIE

  • Entre, et suivre.