entre-tailler

ENTRE-TAILLER (S')

(an-tre-ta-llé, ll mouillées, et non an-tre-ta-yé) v. réfl.
S'entre-couper. Ce cheval s'entre-taille en marchant.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Advise que le cheval ne s'entretaille de la jambe de l'autre lez [côté] [, Ménagier, II, 3]
  • XVIe s.
    Et là où le cordeau entretaillera [point d'intersection] la ligne tracée, là sera plantée la crocete ou la chevelue [O. DE SERRES, 164]
    La grande confusion de paroles, parmi laquelle on s'entretaille [on se coupe] [BRANT., Cap. fr. t. I, p. 248, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Entre, et tailler.