enverrage

ENVERRAGE

(an-vê-ra-j') s. m.
Terme de verrerie. Action d'enverrer, c'est-à-dire de mettre dans un vase neuf une petite quantité de verre en fusion, pour enlever la crasse ou la poussière du vase.
Portion de cristal qui reste dans les creusets.
Une portion [du cristal fondu] reste adhérente aux creusets, dont elle constitue ce qu'on appelle l'enverrage [, Enquête, Traité de comm. avec l'Anglet. t. VI, p. 559]
[Pertes par] enverrage et rupture de creusets, battitures de cannes, fiel, écrémaisons, tirage, bris et déchet de groisils [, ib. p. 587]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877