escadron

escadron

n.m.
1. Unité de la cavalerie, de l'arme blindée ou de la gendarmerie.
2. Unité élémentaire de combat de l'armée de l'air ; escadrille.

escadron

(ɛskadʀɔ̃)
nom masculin militaire
1. division d'un régiment un escadron de gendarmerie
2. groupe d'avions militaires un escadron d'avions de chasse

ESCADRON

(è-ska-dron) s. m.
Troupe de combattants, généralement à cheval.
J'ai vu par sa valeur cent escadrons rompus [CORN., Cid, I, 9]
.... Un gros escadron de Parthes pleins de joie [ID., Rodog. I, 1]
[La terre] Produisait à l'instant des escadrons armés Contre la même main qui les avait semés [ID., Médée, II, 2]
Fig.
Des ministres du dieu les escadrons flottants [les vents, les nuages] Entraînèrent sans choix animaux, habitants [LA FONT., Phil. et Baucis.]
Toute espèce de bande, comparée à un escadron de guerre.
Ô éternel, veillez sur elle ; anges saints, rangez à l'entour vos escadrons invisibles, et faites la garde autour d'une princesse si grande et si délaissée [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Un escadron coiffé [les femmes] d'abord court à son aide [BOILEAU, Sat. X]
Et partout des plaideurs les escadrons épars [ID., Lut. I]
Qu'il trouve de pédants un escadron fourré [ID., Sat. VIII]
Escadron volant, parti de cardinaux qui, dans un conclave, font profession de n'embrasser les intérêts d'aucune cour.
Le premier pas que fit l'escadron volant, dans l'intervalle des neuf jours, qui sont employés aux obsèques du pape, fut de s'unir avec le cardinal Barberin [RETZ, Mém. t. IV, liv. v, p. 191, dans POUGENS, au mot obsèques.]
Fig.
Puisque les épîtres liminaires sont la plupart longues et ennuyeuses, et que ces gros escadrons de belles paroles dont elles sont composées.... [SCARR., Virg. V, Épître.]
Aujourd'hui, en termes militaires, division d'un régiment de cavalerie, commandée par un capitaine. Former un escadron. La tête, le flanc d'un escadron. Chef d'escadrons dans la cavalerie ; chef d'escadron dans l'artillerie et l'état-major, grade au-dessous de lieutenant-colonel, au-dessus de capitaine.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Oultre plus fist venir pour son renfort Le tiers scadron, qui feist terrible effort [J. MAROT, V, 130]
    Devant le roi tous leurs quatre escadrons S'en vont fuyant [ID., V, 134]
    De mil' autres vertus cachées Un long escadron j'apperçoy [DU BELLAY, V, 17, verso.]
    Ils n'allerent gueres loing qu'ils ne trouvassent aucuns escadrons de gens de pied, qui.... [M. DU BELLAY, 599]
    Scadrons de cavallerie ligiere [CARL., IV, 14]
    Un escadron de Sorbonistes [, Sat. Mén. p. 195]
    Le moyen de la rendre [notre gendarmerie] insuperable est de l'accoustumer de combattre en esquadron [LANOUE, 292]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. squadrone, de squadra, troupe de guerre (voy. ESCADRE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    ESCADRON. Ajoutez : - REM.
  • 1. Dans la cavalerie, le chef d'escadrons commande à deux escadrons.
  • 2. L'escadron est l'unité de la cavalerie, comme le bataillon l'est dans l'infanterie.
  • 3. On trouve scadron, aujourd'hui inusité.
    De leurs vaillans scadrons et de leur conducteur [CHRESTIEN DES CROIX, Rosemonde, acte II]

escadron

ESCADRON. n. m. Troupe de cavalerie composée d'une ou de plusieurs compagnies, et, en général, de quatre au plus. Un escadron de cuirassiers, de chasseurs. Chef d'escadron. Former un escadron. La charge d'un escadron. La tête d'un escadron.

escadron

Escadron, voyez Esquadron.

Traductions

escadron

squadron, squad

escadron

גונדה (נ), מחלק (ז), מֶחְלָק

escadron

bende, eskadron, ploeg

escadron

Schwadron, Truppe

escadron

中隊

escadron

[ɛskadʀɔ̃] nmsquadron
escadron de la mort nmdeath squad