escalade

escalade

n.f. [ it. scalata, du lat. scala, échelle ]
1. Action d'escalader, de grimper : Ils font l'escalade du pylône pour voir le spectacle.
2. Ascension d'une montagne, au cours de laquelle le grimpeur progresse en utilisant les aspérités et les creux du rocher ou des accessoires varappe
3. Aggravation d'un phénomène, d'un conflit : Nous déplorons cette escalade de la violence montée
4. En stratégie militaire, processus qui conduit à utiliser des moyens offensifs de plus en plus destructeurs.

ESCALADE

(è-ska-la-d') s. f.
Attaque, assaut à l'aide d'échelles. Monter à l'escalade.
Il va donner au château l'escalade [LA FONT., Fiancée.]
Prague emportée d'assaut le 28 novembre 1631 par Jean George, électeur de Saxe, et par escalade le même jour 28 novembre 1741 par son arrière-petitfils [MARMONTEL, Élém. litt. Œuvres, t. VIII, p. 365, dans POUGENS]
Action d'un voleur qui s'introduit quelque part en franchissant un obstacle, mur ou haie.
Est qualifiée escalade, toute entrée dans les bâtiments, cours, basses-cours, édifices quelconques, jardins, parcs et enclos, exécutée par-dessus les murs, portes, toitures ou toute autre clôture [, Code pénal, art. 397. Vol à l'escalade]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Et seroyent ordonnez six mille hommes pour presenter et donner des escalades, tant pour amuser que pour estonner les ennemis [LANOUE, 452]
    Ils emporterent d'escalade la ville de Garnache [D'AUB., Hist. II, 374]
    Ils retournerent à l'eschalade, trouvans plus seur (si la hauteur des eschelles leur eust permis) de.... [ID., II, 264]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. scalata, de scalare, écheler, du latin scala, échelle (voy. ÉCHELLE).

escalade

ESCALADE. n. f. T. d'Ancienne stratégie. Assaut d'une position au moyen d'échelles. Aller, monter à l'escalade. Donner, tenter l'escalade. Ils emportèrent la place par escalade. La muraille est trop haute, elle est hors d'escalade.

Il désigne aussi, par extension, l'Action de s'introduire en un lieu quelconque par une échelle ou par tout autre moyen. Tenter l'escalade d'un mur, d'une grille.

Dans la langue judiciaire, il s'applique à une Circonstance qui aggrave le délit. Vol avec escalade.

escalade


ESCALADE, s. f. ESCALADER, v. act. [Èskalade, ladé: 1re è moy. dern. e muet au 1er, é fer. au 2d.] — J'ai vu dans des livres scalade. L'imprimeur était aparemment Provençal.] Escalade est l'ataque d'une place avec des échelles. Escalader, c'est ataquer, ou même emporter par escalade. "Ils escaladèrent la place: ils montèrent à l'escalade. "Ils emportèrent le fort par escalade.

Synonymes et Contraires

escalade

nom féminin escalade
1.  Fait d'escalader une paroi.
2.  Progression rapide.
Traductions

escalade

climb, escalation, scale, climbing, rock climbingהסלמה (נ), העפלה (נ), טיפוס (ז), טִפּוּס, הַסְלָמָה, הַעְפָּלָהbestijging, escalatie, insluiping [juridisch], beklimming, bergsport, rotsklimmenKlettern, Bergsteigen, Eskalationescalada, escalada en rocaαναρρίχηση, ορειβασίαэскалация, восхождение, скалолазаниеscalata, escalation, alpinismoتَسَلُّق, تَسَلُّقُ الصُخُورhorolezectvíbjergbestigning, klatringkalliokiipeily, kiipeäminenalpinističko penjanje, penjanjeクライミング, ロッククライミング등반, 암벽타기fjellklatring, klatringwspinaczka, wspinaczka górskaalpinismobergsklättring, klättringการไต่เขา, การปีนdağcılık, tırmanmamôn leo núi đá, sự leo trèo攀岩, 攀登катерене (ɛskalad)
nom féminin
1. fait de gravir qqch faire de l'escalade
2. figuré augmentation rapide l'escalade de la violence

escalade

[ɛskalad] nf
(SPORT)climbing no pl
faire de l'escalade → to go climbing
(fig)escalation
l'escalade de la violence → the escalation of violence