escroc

(Mot repris de escrocs)

escroc

[ ɛskro] n.m.
Personne qui commet des escroqueries : Les petits épargnants ont été victimes d'un escroc aigrefin, voleur
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

ESCROC

(è-skro ; le c ne se prononce jamais ; au pluriel, l's se lie : des è-skro-z adroits ; escrocs rime avec sots, repos, travaux) s. m.
Celui qui pratique l'escroquerie. Dévalisé par des escrocs.
À femme avare galant escroc [LA FONT., Conte.]
Le prince d'Harcourt était grand menteur, grand dépensier en tout, grand escroc avec effronterie [SAINT-SIMON, 113, 229]
Car quel malheur qu'il fût si dépravé.... Et qu'il portât, sous un si beau plumage, La fière humeur d'un escroc achevé [GRESSET, Vert-Vert, IV]
Mais un escroc que je chéris Me vole en parlant mariage [BÉRANG., Cinq étages.]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. scrocco, écornifleur ; de l'allemand Schurke ; anc. haut allem. scurgo, coquin, d'après Diez, qui rejette croc, parce que crocco manque à l'italien, et puis parce que le mot aurait donné en français escrocher.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • ESCROC. Ajoutez : - REM. Mme de Sévigné a employé, comme Ménage, escroc au sens de parasite, d'écornifleur.
    La princesse de Tarente me mena.... chez une fort jolie femme de Vitré, qui m'en avait priée aussi (car il me semble que vous me prenez pour un escroc) [SÉVIGNÉ, 4 août 1680]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

escroc

ESCROC. n. m. Celui qui escroque, qui a l'habitude d'escroquer. Être victime d'un escroc.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

escroc


ESCROC, s. m. ESCROQUER, v. a. [Ès-krok, èskroké: 1reè moy. 3e è fer.] Fourbe, fripon, qui atrape quelque chôse par impudence, par artifice, soit sous prétexte d'emprunt, soit aûtrement. Escroquer, tirer, atraper quelque chôse par artifice etc. "c'est un Escroc: il m'a escroqué dix pistoles etc. — Le verbe régit aussi les persones en régime direct (à l'Acusatif). "Il n'y a point de marchand qu'il n'escroque. — Et neutralement. "Il escroque tant qu'il peut, par tout où il peut. — On dit d'un Parasite, qu'il escroque des diners.
   Rem. Plusieurs écrivent excroc, excroquer, contre l'usage. "Tous les Citoyens qu'ils auront trompés, abusés, excroqués. M. Linguet, ou plutôt son Imprimeur.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

escroc

nom masculin escroc
Personne malhonnête.
aigrefin, charlatan, filou, forban, fraudeur, gredin, voleur -familier: empileur, estampeur, faisan, fripouille, margoulin -littéraire: pirate -populaire: arnaqueur -vieux: fripon.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

escroc

crook, con man, swindler, twister, con artistנוכל (ז), צידני (ז), רמאי (ז), תחמן (ז), נוֹכֵל, רַמַּאיbedrieger, zwendelaar, oplichter, afzetterfikomercistoestafador, malhechorGaneff, Ganove, Gauner, Betrügerαπατεώνας, αγύρτηςimbroglione, lestofante, truffatoreنَصَّابdarebákslyngelkonnavaralicaペテン師사기꾼kjeltringoszustdesonestoжуликskurkคนทุจริตdüzenbazkẻ lừa gạt骗子 (ɛskʀo)
nom masculin
voleur
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

escroc

[ɛskʀo] nmswindler, crook
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005