essaver

ESSAVER

(è-sa-vé) v. a.
Terme rural. Épuiser avec une pelle l'eau d'un fossé ou celle d'un ruisseau qu'on a barré.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Aura dedans ce mur un treillich de fer par où les yaues de la ville se pourront essiaver [DU CANGE, essavare.]
  • XVe s.
    Regeter le fossé, et faire tant que le vivier se puist essaver, et qu'il soit à secq [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Es.... et l'ancien français eve, iave (voy. EAU). On dit en Normandie que la peau est essavée quand elle est irritée par la présence de certains liquides ; ainsi les petits enfants s'essavent dans leurs langes.