estradiot

ESTRADIOT

(è-stra-di-o) s. m.
Espèce de soldat à cheval qu'on tirait autrefois de la Grèce et de l'Albanie et dont on s'est servi durant le XVe et le XVIe siècle. On trouve aussi stradiote.
Les stradiotes, très bons soldats grecs de Venise, chevau-légers, armés de cimeterres orientaux, devaient pénétrer dans les files de la lourde gendarmerie française et, de côté, faucher, poignarder les chevaux [MICHELET, Hist. de France, au XVIe siècle, I, 3]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Plus fiers qu'estradiots [J. MAROT, p. 67, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. stradiotto ; du grec, soldat.

estradiot

Estradiot, m. acut. Est pur Grec: car il est imité de ce mot, stratiôtês, qui signifie homme de camp, d'armée, de guerre: Mais on en use pour homme de cheval albanois, armé à la legere: ce que nous disons cheval leger, et de là dit-on Chevaucher à la stradiote, c'est à dire les estrivieres longues, dont le contraire est à la ginete, c'est les estrivieres courtes à la morisque, comme font les ginets Espagnols.

Traductions

estradiot

stratioti

estradiot

stradioti