étiolement

(Mot repris de etiolement)
Recherches associées à etiolement: phototropisme

étiolement

n.m.
1. État d'une plante privée de lumière.
2. Fig., litt. Affaiblissement des facultés intellectuelles, de la personnalité : L'étiolement d'une personne âgée isolée dépérissement ; épanouissement
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

étiolement

(etjɔlmɑ̃)
nom masculin littéraire
1. plante état d'une plante privée de lumière Un semis trop dense peut provoquer l'étiolement.
2. figuré état de qqch, de qqn en déclin l'étiolement d'une pensée
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

ÉTIOLEMENT

(é-ti-o-le-man) s. m.
Terme de botanique. État d'une plante qui, ayant crû dans un endroit obscur ou peu éclairé, n'a fourni que des pousses grêles, allongées, flexibles, d'un blanc soyeux, munies de feuilles petites, écartées et d'un blanc jaunâtre.
Je recherche ensuite la cause secrète d'une altération singulière, qui survient aux plantes qu'on élève dans des lieux renfermés et que les jardiniers ont nommé étiolement [BONNET, Rech. us. feuilles, Œuvres, t. IV, p. 15, dans POUGENS.]
Toutes les expériences concourent bien à établir que l'étiolement des plantes dépend, en dernier ressort, de la privation de la lumière [ID., Contempl. nat. V, 11]
Terme de médecine. Affaiblissement morbide qui survient chez les individus soustraits à l'influence de la lumière et d'un air pur et vif. Fig. L'étiolement de l'esprit, de l'intelligence.

ÉTYMOLOGIE

  • Étioler.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

étiolement

ÉTIOLEMENT. n. m. Action d'étioler ou de s'étioler, ou Résultat de cette action. On fait blanchir la chicorée, le céleri par un étiolement factice, afin de leur donner une saveur plus douce. Fig., L'étiolement d'un enfant, L'étiolement de l'esprit.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Synonymes et Contraires

étiolement

nom masculin étiolement
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004