évangéliste

(Mot repris de evangeliste)
Recherches associées à evangeliste: protestantisme

évangéliste

n.m.
1. Auteur d'un des quatre Évangiles : Saint Jean l'Évangéliste.
2. Prédicateur laïc, dans certaines Églises protestantes.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

évangéliste

(evɑ̃ʒelist)
nom masculin
religion auteur d'un livre contenant l'enseignement de Jésus-Christ les quatre évangélistes
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

ÉVANGÉLISTE

(é-van-jé-li-st') s. m.
Chacun des quatre saints qui ont écrit les Évangiles. Les quatre évangélistes.
Qui a appris aux évangélistes les qualités d'une âme véritablement héroïque, pour la peindre si parfaitement en Jésus-Christ ? [PASC., Pensées, part. II, art. 10]
Et lorsqu'il est mort pour nous sur le Calvaire, victime de l'univers, il a voulu que le plus chéri de ses évangélistes remarquât qu'il mourait spécialement pour sa nation [BOSSUET, le Tellier.]
Évangélistes synoptiques, voy. SYNOPTIQUE.
Prédicateur en général.
Voici vos libérateurs, et je donnerai à Jérusalem un évangéliste [SACI, Bible, Isaïe, XLI, 27]
Fig.
Je me contentais de connaître l'erreur sans la réfuter, et la vérité sans m'en rendre l'évangéliste [SCUDÉRY, Sur le Cid.]
Chez les protestants, celui qui assiste le pasteur.
Se disait autrefois, au palais, du conseiller qui tenait l'inventaire d'un procès pendant que le rapporteur lisait les pièces.
Noailles ouvrit son sac, de colère, en prit les pièces qu'il mit devant lui, et, tandis qu'il rapportait, me voilà à les feuilleter et à me faire son évangéliste [SAINT-SIMON, 440, 129]
Se disait autrefois de celui qui, dans une compagnie, était nommé pour être témoin et inspecteur d'un scrutin. Ces deux acceptions viennent sans doute de ce que ce surveillant voyait si l'on disait vrai, si l'on parlait en mots d'Évangile.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et ceste chose fust li encomen cemenz de ses miracles, si cum dist li evvangelistes [ST BERNARD, p. 553]
  • XIIIe s.
    Evangelistre, apostre, martyr et confesseur Por Jhesu Crit soffrirent de la mort la presseur [RUTEB., 136]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. espagn. et ital. evangelista, du lat. evangelista (voy. ÉVANGILE).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

évangéliste

ÉVANGÉLISTE. n. m. Auteur de l'un des quatre Évangiles. Les quatre évangélistes sont saint Matthieu, saint Marc, saint Luc et saint Jean.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

evangeliste

Evangeliste, ou porteur de bonne nouvelle, Euangelista, Euangelus.

Les evangelistes d'un procez, Custodes, vel Custodes enarratoris. B.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Traductions

évangéliste

evangelist

évangéliste

evangelist/-iste, evangelist

évangéliste

Evangelist

évangéliste

Evangelist

évangéliste

Evangelist

évangéliste

Evangelist

évangéliste

[evɑ̃ʒelist] nmevangelist
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005