évêché

(Mot repris de eveche)
Recherches associées à eveche: diocese

évêché

n.m. [ lat. episcopatus, épiscopat ]
1. Territoire soumis à la juridiction d'un évêque diocèse
2. Résidence de l'évêque.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

évêché

(eveʃe)
nom masculin
1. territoire sous l'autorité spirituelle d'un évêque les évêchés de France
2. habitation de l'évêque les jardins de l'évêché
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

ÉVÊCHÉ

(é-vê-ché) s. m.
Territoire soumis à l'autorité spirituelle d'un évêque.
Une carte des évêchés d'Afrique .... il y avait en Afrique plus de six cents évêchés, dont une partie n'était que de gros bourgs et même des châteaux [FONTEN., Delisle.]
La dignité épiscopale.
Un autre, ambitieux pour les vers qu'il compose, Quelque bon bénéfice en l'esprit se propose, Et.... Méditant un sonnet, médite un évêché [RÉGNIER, Sat. II]
L'on a eu de grands évêchés pour un mérite de chaire, qui présentement ne vaudrait pas à son homme une simple prébende [LA BRUY., XV]
Siége d'un évêché. On érigea cette ville en évêché.
Le palais épiscopal. Aller à l'évêché.
Les trois évêchés, Metz, Toul et Verdun, et leur territoire, pris sur l'Allemagne par Henri II. Le département de la Moselle est formé d'une partie des trois évêchés.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Se ceo fust u evesqué u abeïe [, Lois de Guil. 1]
  • XIIIe s.
    Tu devroies congnoistre les clers de t'eveschié, Liquel ont bon engin, liquel l'ont empeschié [J. DE MEUNG, Test 597]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. evescat, avescat, bisbat ; cat. bisbat ; espagn. obispado ; portug. bispado ; ital. vescovado ; du latin episcopatus, de episcopus, évêque (voy. ÉVÊQUE). Évêché est du féminin, comme duché, comté, dans l'ancienne langue et jusque dans le XVIe siècle.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

évêché

ÉVÊCHÉ. n. m. Diocèse, partie de territoire soumise à l'autorité spirituelle d'un évêque. L'évêché de Chartres. Toutes les paroisses, toutes les cures d'un évêché. Obtenir un évêché.

Il se dit en outre d'une Ville où il y a un siège épiscopal, c'est-à-dire qui est la Résidence d'un évêque. Orléans est un évêché, est évêché. On érigea telle ville en évêché.

Il désigne encore la Demeure de l'évêque. Il est logé à l'évêché. Cette réunion se tient à l'évêché.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

évêché


ÉVêCHÉ, ÉVêQUE, s. m. [Évêché, évêke: 1reé fer. 2e ê ouv. 3e é fer. au 1er, e muet au 2d. On faisait aûtrefois Évêché, Archevêché féminins. Ils sont à présent constamment masculins.] Évêque, Prélat du premier ordre dans l'Eglise, chargé de la conduite d'un Diocèse. = Evêché, se dit, et du district d'un Diocèse sujet à un Évêque. "Il fait la visite de son Evêché. "Cet Evêché est fort étendu. Acad. (En ce sens on dit plutôt Diocèse), et de la dignité épiscopale: "Prétendre à l' Évêché; et du siège épiscopal: "Cette ville a été érigée en Évéché. "Depuis peu Nanci est un évêché; et surtout du Palais où demeure l'Évêque: "Il est logé à l'Évêché.
   On dit, proverbialement, se débatre de la chape à l'Évêque, contester sur une chôse, où l'on n'a point d'intérêt. = On a dit d'abord, d'Évêque devenir aumonier, puis par corruption on a dit meûnier, passer d'une belle charge à une charge inférieure. = On dit encôre: un chien regarde bien un Évêque; pour dire qu'une persone de basse condition peut se présenter devant un grand Seigneur.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

évêché

bishopric, see

évêché

בישופות (נ)

évêché

Bistum

évêché

obispado

évêché

vescovado

évêché

[eveʃe] nm
(= fonction, territoire) → bishopric
(= palais) → bishop's palace
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005