exègue

Recherches associées à exègue: exergue, exigue

EXÈGUE

(ê-gzè-gh') s. m.
Ancien terme de droit. Évaluation à prix réduit (proprement, à prix équitable).
Que l'estimation de 1850 a été faite à prix considérablement réduit ou d'exègue,... il acceptait cet état comme représentant, non la valeur réelle, à prix de foire, du cheptel, mais sa valeur à prix d'exègue [, Gaz. des Trib. 18 oct. 1874, p. 999, 2e col.]
À l'exègue, à prix réduit.
Le cheptel connu, dans les anciens usages de la Bresse, sous la dénomination de commande, et d'après lequel, l'estimation étant faite à l'exègue, soit à prix réduit, l'excédant du bétail se partageait par moitié entre le bailleur et le preneur [, Gaz. des Trib. 18 oct. 1874, p. 999, 1re col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. ad exaquiam, en prenant la moitié (ad medias, est-il dit dans Du Cange) ; de ex, par, et aequus, juste. C'est la forme française de ex-aequo.