exposition

(Mot repris de expositions)

exposition

n.f.
1. Action d'exposer, de placer sous le regard du public des œuvres d'art, des objets divers, etc. ; lieu où on les expose : L'exposition ouvre demain foire, Salon
2. Action de faire connaître, d'expliquer : L'exposition d'une doctrine exposé, explication
3. Situation d'un bâtiment, d'un local, etc., par rapport à une direction, à la lumière : Nous préférons une exposition au sud orientation
4. Partie initiale d'une œuvre littéraire dramatique ou d'une œuvre musicale introduction, prélude

EXPOSITION

(èk-spô-zi-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Action d'exposer aux regards ; état de la chose exposée, mise en vue. L'exposition du saint sacrement. Exposition de peinture, ou, simplement, exposition, mise sous les regards du public, de tableaux, en un lieu approprié.
Ce fut sous sa dictée que je rendis compte au public de l'exposition des tableaux en 1759, l'une des plus belles que l'on eût vues [MARMONTEL, Mém. VI]
Il se dit, dans le même sens, des produits de l'art et de l'industrie. Exposition universelle, celle dans laquelle sont reçus les produits de tous les pays. La première exposition universelle eut lieu à Londres, en 1851. Le lieu où l'on expose. Aller à l'exposition.
Manière dont un tableau est placé relativement au point d'où lui vient le jour et au point d'où il doit être vu.
La peine infamante du carcan. Être condamné à l'exposition. L'exposition a été abolie par le gouvernement provisoire de 1848.
Action d'abandonner un enfant sur la voie publique.
Les expositions des enfants sont cruelles et ordinaires parmi les chrétiens [LE MAÎTRE, Plaid. 7, dans RICHELET]
Comme, malgré les expositions d'enfants, le peuple augmente toujours à la Chine, il faut un travail infatigable pour faire produire aux terres de quoi le nourrir [MONTESQ., Esp. VIII, 21]
Abandon d'un enfant dans un hospice. Terme de droit. Exposition de part, action de déposer et de délaisser un enfant. L'exposition ne constitue pas par elle-même le crime, il faut qu'il y ait eu délaissement, c'est-à-dire que l'enfant ait été seul et sans surveillance ni secours.
Direction de la surface d'un terrain, d'un édifice, par rapport aux points cardinaux.
L'exposition au midi, au couchant. Ce palais est dans une belle exposition. Les différents usages des parties des édifices demandent des expositions différentes [, Vitruve abrégé, 1re part. ch. 3, dans RICHELET]
Récit, narration. Il a fait l'exposition de cette affaire fort nettement.
Explication. L'exposition de la doctrine chrétienne.
J'ai donné l'exposition de cette méthode, non pour m'ériger en réformateur, mais afin que les maîtres qui seraient en état de l'entendre pussent en faire usage [DU MARSAIS, Lett. à M. ***]
Exposition du système du monde, titre d'un ouvrage de Laplace.
Terme de littérature. Partie d'une œuvre où l'on fait connaître le sujet. L'exposition du sujet dans un drame, dans un poëme.
Ne trouveriez-vous pas qu'il fût aussi beau de dire l'exposition du sujet que la protase, le nœud que l'épitase, et le dénoûment que la péripétie ? [MOL., Crit. de l'Éc. des f. 7]
L'art de l'exposition dramatique consiste à la rendre si naturelle qu'il n'y ait pas même le soupçon de l'art [MARMONTEL, Élém. litt. Œuvres, t. VIII, p. 343, dans POUGENS]
La plus froide, la plus pénible, la plus longue, et en même temps la plus obscure de toutes les expositions, est celle de Rodogune [ID., ib. p. 347]
Interprétation. L'exposition du texte de l'Écriture. Exposition littérale.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    La detée [dictée] expositions des alquantes [quelques ; il s'agit de leçons] est recontée par lo notarie davant lo poble [BORMANS, Hom. de St Grég. p. 17]
  • XIIIe s.
    Onques si noble vision N'ot si vile exposicion [, la Rose, 6638]
  • XIVe s.
    C'est leur exposition [explication] [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Autoclides au livre qu'il a fait de telles expositions [sur la conduite à tenir durant les éclipses] [AMYOT, Nicias, 43]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. expositio, espositio ; espagn. exposicion ; ital. esposizione ; du latin expositionem (voy. EXPOSITEUR).

exposition

EXPOSITION. n. f. Mise en vue d'une chose ou État de la chose ainsi exposée. L'exposition du Saint Sacrement. L'exposition des reliques. Il en fit l'exposition aux yeux de tout le monde. Exposition de peinture, d'automobiles. Exposition rétrospective. L'exposition des produits de l'industrie française. Exposition des Arts décoratifs. Exposition coloniale.

Exposition universelle, Exposition dans laquelle figurent les produits de l'industrie et des arts de tous les pays. La première exposition universelle eut lieu à Londres en 1851. L'exposition universelle de 1900.

Figurément, il signifie Mettre nettement en évidence. Il a fait l'exposition de cette affaire fort nettement. Sur la simple exposition du fait, on le condamna.

L'exposition d'une pièce de théâtre, La partie du drame où l'auteur expose les faits principaux qui ont précédé et préparé l'action. L'exposition ne saurait avoir trop de clarté. On dit aussi, L'exposition du sujet dans un poème.

Il signifie également Explication, interprétation. L'exposition de la foi, par Bossuet. L'exposition du texte de l'Écriture. L'exposition du système du monde par Laplace. Faire l'exposition d'une doctrine. Une exposition de principes.

Il se dit aussi de la Situation, par rapport aux vues et aux divers aspects du soleil. Cette villa est dans une belle exposition, dans une agréable exposition. L'exposition de cette maison n'est pas saine. Exposition au nord, du nord, etc.

Ce tableau est dans une bonne exposition, Il est bien en vue, bien placé par rapport au jour.

Il se dit aussi en parlant des Enfants abandonnés par les parents qui ne peuvent ou ne veulent pas les nourrir. L'exposition des enfants est un crime.

exposition

Exposition, Explanatio, Expositio.

exposition


EXPOSITION, s. f. [Èkspozi-cion; 1re è moy.] Il se dit dans les trois premiers sens du V. Exposer. "L'exposition du St. Sacrement, des reliques. — Cette maison est dans une belle exposition. "L' exposition de celle-ci n'est pas saine. "L'exposition d'un fait, des raisons, d'une afaire.

Synonymes et Contraires

exposition

nom féminin exposition
1.  Présentation de produits.
2.  Orientation d'un édifice.
3.  Action d'expliquer.
4.  Début d'une œuvre.
introduction, protase.
Traductions

exposition

exposure, exhibition, display, show, exhibit, aspect, expositionהיצג (ז), יריד (ז), מיצב (ז), תערוכה (נ), תצוגה (נ), יְרִיד, תַּעֲרוּכָה, תְּצוּגָהtentoonstelling, blootstelling, plaatsing, uiteenzetting, uitstalling, beurs, vertoning, expositieexposicióvýstavaAusstellungέκθεση, θέαμαekspozicioexposición, exhibiciónekspositsioonnäyttelykiállításesposizione, mostrautstillingwystawa, ekspozycjaexposiçãoexpoziţieвыставкаexpozíciautställningمَعْرِضudstillingizložba展示전시회งานแสดงsergitriển lãm展览会 (ɛkspozisjɔ̃)
nom féminin
1. fait de présenter qqch une exposition de peinture
2. fait de placer qqch d'une façon particulière l'exposition sud d'une maison
3. explication l'exposition d'une théorie

exposition

[ɛkspozisjɔ̃] nf
(le fait d'exposer) [marchandises] → displaying; [oeuvres d'art] → exhibiting
(= manifestation) → exhibition
une exposition de peinture → an exhibition of paintings
Exposition universelle → Universal Exhibition
(au soleil, au danger)exposure
(PHOTOGRAPHIE)exposure
[maison, pièce] → aspect, orientation
(livre, théâtre)explanation, exposition (= introduction) → exposition