faîne

Recherches associées à faîne: farine

FAÎNE

(fê-n') s. f.
Le fruit du hêtre. Huile de faîne.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et quant ses mangiers ert [était] plus granz, Si mangoit faïnes ou glans [, Roman de Mahomet, v. 119]
    Après la feste Sainte Crois, Que saingler [sangliers] encroissent de nois, De nois, de glans et de favine [, Partonop. V. 529]
  • XVIe s.
    Ils appellent elaea, c'est à dire l'olive, et phegos la fouine, de mesme nom que les arbres qui les portent [AMYOT, Comment il faut lire les poëtes, 28]
    Les glands, fannes, chastaignes, cornoailles, cormes, couldres et semblables fruits bastards [O. DE SERRES, 336]
    La faine, produite par le hestre ou fousteau, dit en latin fagus [ID., 795]

ÉTYMOLOGIE

  • Wall. faiène ; namur. faième ; Hainaut, fuine ; Berry, fouine ; picard, faigne ; du lat. fagina ou faginea glans, gland du hêtre ; faîne vient de fágina, comme gaîne de vágina ; les formes trisyllabiques viennent de fagínea.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

faine

FAINE. n. f. Fruit du hêtre.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

faine

Faine, Il vient de cet adjectif Faginus, en ostant la lettre g.

De la faine, Glans fagea.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

faîne


FAîNE, s. fém. [Fêne: 1re ê ouvert et long: 2e e muet.] Fruit du hêtre. "Pourceaux engraissés de faîne.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788