facétie

Recherches associées à facétie: espièglerie, facétieux, fallacieux, minauderie

facétie

[ fasesi] n.f. [ lat. facetia ]
Litt. Plaisanterie ; action burlesque, farce : Tes facéties ne font plus rire personne clownerie, pitrerie
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

facétie

(fasesi)
nom féminin
farce, plaisanterie se livrer à des facéties
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

FACÉTIE

(fa-sé-sie) s. f.
Discours, acte qui tient le milieu entre la plaisanterie et la bouffonnerie. Débiter, faire des facéties.
Feu Priam, qui n'était pas sot, Outre mille bonnes parties, Se plaisait fort en facéties [SCARRON, Virg. VIII]
Il y a cent facéties, cent contes qui font le tour du monde depuis trente siècles [VOLT., Dict. phil. ana, anecdotes.]
L'histoire des deux voleurs qui venaient toutes les nuits prendre l'argent du roi Rampsinitus, et de la fille du roi qui épousa un des deux voleurs, l'anneau de Gygès et cent autres facéties sont indignes d'une attention sérieuse [ID., Défense de mon oncle, XX]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Parmy les jeux, les festins, faceties, entretiens communs et populaires [MONT., IV, 121]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. facetia, plaisanterie, de facetus, facétieux.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

facétie

FACÉTIE. (Dans ce mot et dans le suivant, TI se prononce CI.) n. f. Plaisanterie un peu grosse que l'on dit ou fait pour divertir, pour faire rire. Un livre de facéties. Débiter des facéties.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

facetie

Facetie, ou Facecie, Facetia.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

facétie


FACÉTIE, s. f. FACÉTIEUX, EûSE, adj. FACÉTIEûSEMENT, adv. [Facé-cî-e, cieû, cieû-ze, cieû-ze-man: en vers ci-eû, etc. 2eé fer. 3e lon.] Facétie, boufonerie en paroles ou en actions. Facétieux, plaisant, qui fait rire. Facétieûsement, d'une manière facétieûse. "Il y a souvent de la bassesse dans les facéties. "Homme, esprit, conte, facétieux. Histoire facétieûse. "Il nous conta cela si facétieûsement, qu'il nous fis mourir de rire.
   Facétieux, plaisant, boufon. (syn.) Le 1er dit plus que le 2d, et dit mieux que le 3eScarron si souvent boufon est souvent aussi très-facétieux... Moliere n'est pas seulement plaisant: il est facétieux, quand il veut l'être. Le plaisant plait et récrée par sa gaîté, sa finesse, son sel, sa vivacité, etc. Le facétieux plaît et réjouit par l'abandon d'une humeur enjouée, un mélange heureux de folie et de sagesse, des charges d'une expression toujours plaisamment vraie, etc. ROUB. synon.
   Rem. Facétie est un mot à la mode, mais il ne pâsse pas les bornes du style simple et familier. Dans la comédie du Méchant, Cléon répond à Valère, qui trouve Paris ravissant, que
   Il ne nous reste plus que des superficies;
   Des pointes, du jargon, de tristes facéties,
   Et qu'à force d'esprit et de petits talens
   Dans peu nous pourrions bien n'avoir plus le bon sens.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

facétie

nom féminin facétie
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

facétie

התלוצצות (נ), מהתלה (נ), הִתְלוֹצְצוּת, מַהֲתַלָּה

facétie

Witz

facétie

joke, prank

facétie

facezia