faisandier

FAISANDIER1

(fè-zan-dié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des fè-zan-dié-zhabiles) s. m.
Celui qui tient une faisanderie.
La quantité de la nourriture, l'étendue et l'exposition de la faisanderie, les soins du faisandier, comme serait celui de retirer chaque poule aussitôt qu'elle est fécondée par le coq [BUFF., Ois. t. IV, p. 76, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Faisannier [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Faisan, comme si on écrivait faisand.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. FAISANDIER. Ajoutez :
    Adj. Faisandier, faisandière, qui appartient au faisan.
    Au nord de la Loire, il est aujourd'hui bien peu de départements où l'on ne puisse citer des parcs dotés d'une population faisandière [, Journ. offic. 27 oct. 1876, p. 7707, 3e col.]

FAISANDIER2

(fè-zan-dié) s. m.
Nom donné, dans les Landes, à des métayers de passage.

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. facienda, ferme, exploitation ; du latin facere, faire ; espagn. haciendero.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

faisandier

FAISANDIER. n. m. Celui qui élève et nourrit des faisans.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5