fameux, euse

FAMEUX, EUSE

(fa-meû, meû-z') adj.
Qui a une grande réputation, bonne ou mauvaise.
La fameuse Macette, à la cour si connue [RÉGNIER, Sat. XII]
Le fameux Scipion le fut bien [lieutenant] de son frère [CORN., Nicom. II, 3]
Et vous serez fameux chez la postérité [ID., Cinna, II, 1]
C'est ce roi si fameux dans la paix, dans la guerre [BOILEAU, Poésies div. XVIII]
La fameuse Cornélie, fille du grand Scipion et mère des Gracques, est connue de tout le monde ; il n'y avait point à Rome de noblesse plus illustre ni de maison plus riche que la sienne [ROLLIN, Traité des Études, V, 1re part. § 3]
L'histoire des empereurs romains fait plus souvent mention des pantomimes fameux que des orateurs célèbres [ID., dans LAFAYE, Synon.]
Ce brillant escadron fameux par cent batailles [VOLT., Fontency.]
Le renard est fameux par ses ruses, et mérite en partie sa réputation [BUFF., Renard.]
Les remarques de l'abbé d'Olivet déplurent surtout à un satirique [l'abbé Desfontaines] plus fameux que célèbre, et plus caustique que juste [D'ALEMB., dans LAFAYE, Synon.]
À celle-ci succéda Messaline, fameuse par ses débauches, et à Messaline Agrippine, non moins fameuse par son ambition [DIDER., Claude et Nér. I, § 19]
Il se dit aussi des choses.
Il fréquentait au logis de l'intimé, qui, pour laquais et autres semblables gens, tient le cabaret le plus fameux de la ville [PATRU, Plaidoyer 11, dans RICHELET]
Ce grand courage Qui m'a fait entreprendre un si fameux ouvrage [CORN., Cinna, IV, 5]
Ne vous exposez plus à ces fameux revers [ID., ib. III, 1]
La fameuse journée Où sur le mont Sina la loi nous fut donnée [RAC., Athal. I, 1]
Peut-être on t'a conté la fameuse disgrâce [ID., Esth. I, 1]
Il se dit aussi dans le langage familier, en mauvaise part pour désigner un excès. Un fameux ivrogne.
Samson est représenté comme un fameux paillard [VOLT., Phil. II, 60]
Voilà une fameuse bêtise ! Un fameux imbécile.
Dans le langage populaire, excellent, admirable.
C'est fameux ! Hé ! je me connais bien aussi, et je n'ai pas là une fameuse connaissance [MARIV., Jeux de l'am. et du has. III, 6]

SYNONYME

  • FAMEUX, RENOMMÉ, CÉLÈBRE. Renommé est celui dont le nom est connu ; célèbre, celui dont on parle beaucoup et souvent, en bien ; fameux, celui dont la réputation, en bien ou en mal, s'étend au loin. Renommé dit moins que célèbre ou fameux ; le renom fait seulement que la personne ou la chose est citée avec éloge parmi celles de son espèce. Quant à fameux et célèbre, on remarquera que le genre de célébrité marqué par le premier est plus relatif à ce que dit la voix commune, et celui qui est marqué par le second plus relatif à ce que disent les livres.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Université fameuse [, Anc. cout. de Normandie, f° 45, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. famos ; espagn. et ital. famoso ; du latin famosus, de fama (voy. FÂME). Fameux n'a pas d'accent parce que l'a n'y est pas long (voy. FAMÉ). Dans certaines provinces on dit fâmeux.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877