fenil

(Mot repris de fenils)

fenil

[ fənil ou fəni] n.m. [ lat. fenile, de fenum, foin ]
Local où l'on rentre le foin pour le conserver.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

FENIL

(fe-nill, ll mouillées ; plusieurs prononcent fe-ni, même devant une voyelle) s. m.
L'endroit où l'on serre les fourrages.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    On congnoist grant sanglier du jeune à trois signes : le premier si est par les trasses, le second par le lit ; et le tiers est au fenil [tas de foin] [, Modus, ms. f° 33, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Ils descouvrirent dedans le fenil de son logis sous de la paille et du foing.... [CARLOIX, III, 12]
    Le foin sera transporté en son lieu dans les greniers à foin sous les couvertures ; ou en fenils [meules], exposé à l'aer, defaillant la commodité du logis. Communement on dispose les fenils de figure ronde, finissans en pyramide [O. DE SERRES, 269]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. foenile, de foenum, foin ; Berry, feneau.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

fenil

FENIL. (On prononce Feni.) n. m. T. d'Agriculture. Le lieu où l'on serre les foins.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

fenil

Fenil, m. acut. Est le grenier ou autre lieu auquel on met le foin en serre, et vient du mot Latin Foenile, par apocope.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

fenil


FENIL, s. m. [1re e muet: mouillez l'l finale.] Il ne se dit que du lieu où l'on serre le foin à la campagne. Ailleurs on dit, grenier à foin.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

fenil

hayloft

fenil

fienile

fenil

[fəni(l)] nmhayloft
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005