festin

(Mot repris de festins)
Recherches associées à festins: festina

festin

n.m. [ it. festino ]
Repas fastueux, banquet somptueux : Un festin de noces.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

FESTIN

(fè-stin) s. m.
Repas somptueux.
Dans les festins que nous faisons ensemble, ou plutôt que vous me faites, je ne dois parler que pour dire grâces [VOIT., Lett. 90]
Ce festin dura longtemps, ayant continué pendant cent quatre-vingts jours [SACI, Bible, Esther, I, 4]
Les violons sont retenus, le festin est commandé [MOL., Mar. f. 14]
Il faut que je dîne chez M. de Rennes ; ce sont des festins continuels ; ah ! mon Dieu, quand pourrai-je mourir de faim ! [SÉV., 447]
Moi qui ne compte rien, ni le vin, ni la chère, Si l'on n'est plus au large assis en un festin Qu'aux sermons de Cassagne ou de l'abbé Cotin [BOILEAU, Sat. III]
Tous mes sots à l'instant, changeant de contenance, Ont loué du festin la superbe ordonnance [ID., ib.]
Il veut que d'un festin la pompe et l'allégresse.... [RAC., Brit. v, 1]
Bourreau de votre fille, il ne vous reste enfin Que d'en faire à sa mère un horrible festin [ID., Iphig. IV, 4]
Les fous font les festins, et les sages les mangent [DANCOURT, Sancho Pança, II, 1]
Festin royal, festin qu'un roi donne en certaines occasions solennelles. Familièrement. Il n'y avait que cela pour tout festin, il n'y avait que cela à manger.

PROVERBE

    Il n'est festin que de gens chiches, les gens parcimonieux sont magnifiques dans les occasions d'éclat.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    J'aime la compaignie Où sont mes bons amis ; Mais le festin m'ennuie Où n'y a point de ris [BASSELIN, XXVI]
  • XVIe s.
    Il a esté au festin de Martin baston [il a été rossé] [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. FESTINER.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FESTIN. Ajoutez :
    Nom donné, dans le comté de Nice, aux fêtes locales de chaque village, [L. GUIOT, Mém. Soc. centr. d'Agric. 1875, p. 244]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

festin

FESTIN. n. m. Repas de fête abondant et somptueux. Dresser, préparer, faire un festin. Inviter à un festin. Festin de noces. Festin royal.

Prov., Il n'est festin que de gens chiches, Il n'est rien de tel que les gens chiches pour faire grandement les choses quand ils s'y mettent.

Il n'y avait que cela pour tout festin, Il n'y avait que cela à manger.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

festin

Festin, Conuiuium, Epulum, voyez Banquet solennel, en Banquet.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

festin


FESTIN, s. m. FESTINER, v. act. [Fès-tein, tiné: 1re è moy.] Festin, repas honête et quelquefois splendide. Festiner, faire un festin. "Grand festin. Convier, inviter à un festin. Être toujours en festin. "Festiner ses amis. = Festin, est de tous les styles: festiner, n'est que du style familier.
   La Fontaine emploie festiner neutralement.
   Il vient: l'on festine, l'on mange.
   Chacun étoit en belle humeur.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

festin

nom masculin festin
Repas d'apparat.
agapes, banquet -familier: bombance, ripaille -populaire: gueuleton.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

festin

feastארוחת שחיתות (נ), זבח (ז), חינגה (נ), כרה (נ), מסיבה (נ), משתה (ז), סעודה (נ), חִינְגָּה, מְסִבָּה, מִשְׁתֶּה, סְעוּדָהfeestmaalFestmahlfestinoПразник盛宴Fest (fɛstɛ̃)
nom masculin
repas de fête faire un festin
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

festin

[fɛstɛ̃] nmfeast
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005