festonné, ée

Recherches associées à festonné, ée: festons

FESTONNÉ, ÉE

(fè-sto-né, née) part. passé.
Orné de festons.
La mère choisit un érable à fleurs rouges, festonné de guirlandes d'apios [CHATEAUB., Atala, Épilogue]
Bordé par des découpures arrondies. Terme de botanique. Se dit des feuilles, quand elles sont munies de découpures peu profondes.
Un col festonné, un col brodé au point de feston. Par extension.
La gorge, qui est un peu festonnée de roux dans ce martin-pêcheur venu de Saint-Domingue, est simplement grise dans l'autre [BUFF., Ois. t. XIII, p. 312, dans POUGENS]