fierte

(Mot repris de fiertes)

FIERTE

(fièr-t') s. f.
Vieux mot qui signifie châsse et qui s'était conservé dans quelques églises, comme dans celle de Rouen, pour la châsse de saint Romain, archevêque de cette ville.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. feretrum, civière à porter les morts ; le mot roman prouve par son accent que, dans le latin d'alors ou latin populaire, fe était accentué et que par conséquent re était bref.

fierté

FIERTÉ. n. f. Caractère de celui qui est fier, de ce qui est fier. Il est sans fierté. Il a une noble fierté. C'est un homme plein de fierté. La fierté des manières, du maintien, du regard. Parler avec fierté. La fierté d'un discours, d'une réponse. Il en conçoit une juste fierté. Fierté d'âme, de caractère. En termes de Peinture, Fierté de touche, de pinceau.

fierte

Une fierte, id est. Chasse où l'on met les corps saincts, Feretrum.

fierté


FIERTÉ, s. f. [Fiêr-tè: 1re ê ouv. 2e é fer.] Caractère de celui qui est fier. "Homme plein de fierté. "Il a de la fierté; beaucoup, trop de fierté. = Il se prend quelquefois en bone part, comme audace "Noble~, généreuse fierté. "Un peu de fierté ne sied~ pas mal aux femmes.
   REM. Fierté ne s'emploie point au plur. On dit de plusieurs, leur fierté, et non pas leurs fiertés. Ainsi, le bruit de ses fiertés; et si de ses fiertés, qu'on trouve dans Molière, sont contre l'usage.