finir


Recherches associées à finir: avoir, etre, faire, prendre, vendre, voir

finir

v.t. [ lat. finire, délimiter ]
1. Mener à son terme : Elle a fini ses devoirs achever, terminer ; commencer
2. Ne plus faire qqch : Avez-vous fini de manger ? cesser ; continuer arrêter
3. Terminer une période de temps ; consommer dans sa totalité : Elle veut finir la soirée ici clôturer ; ouvrir
4. Constituer la fin, se situer à la fin de : Le chapitre qui finit le livre clore ; débuter
En finir,
mettre fin à qqch de long, de fâcheux ou d'intolérable ; se débarrasser de : Décidez-vous, il faut en finir ! Elle croyait en finir avec lui.
N'en pas finir de (+ inf.),
accomplir qqch avec une extrême lenteur : Elle n'en finit pas de se coiffer.
v.i.
1. Arriver à son terme : Son bail finit à Pâques expirer, se terminer ; commencer
2. Se terminer d'une certaine façon : Une histoire qui finit mal s'achever ; débuter
3. Terminer sa carrière, son existence : Elle a fini directrice. Tu finiras en prison.
4. Mourir : Arrête ! Je ne veux pas finir dans un accident de voiture.
Finir par (+ inf.),
arriver, réussir finalement à : Il a fini par trouver la rue.
N'en pas finir ou n'en plus finir,
s'accomplir avec une extrême lenteur : Des discussions qui n'en finissent pas interminables

finir


Participe passé: fini
Gérondif: finissant

Indicatif présent
je finis
tu finis
il/elle finit
nous finissons
vous finissez
ils/elles finissent
Passé simple
je finis
tu finis
il/elle finit
nous finîmes
vous finîtes
ils/elles finirent
Imparfait
je finissais
tu finissais
il/elle finissait
nous finissions
vous finissiez
ils/elles finissaient
Futur
je finirai
tu finiras
il/elle finira
nous finirons
vous finirez
ils/elles finiront
Conditionnel présent
je finirais
tu finirais
il/elle finirait
nous finirions
vous finiriez
ils/elles finiraient
Subjonctif imparfait
je finisse
tu finisses
il/elle finît
nous finissions
vous finissiez
ils/elles finissent
Subjonctif présent
je finisse
tu finisses
il/elle finisse
nous finissions
vous finissiez
ils/elles finissent
Impératif
finis (tu)
finissons (nous)
finissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais fini
tu avais fini
il/elle avait fini
nous avions fini
vous aviez fini
ils/elles avaient fini
Futur antérieur
j'aurai fini
tu auras fini
il/elle aura fini
nous aurons fini
vous aurez fini
ils/elles auront fini
Passé composé
j'ai fini
tu as fini
il/elle a fini
nous avons fini
vous avez fini
ils/elles ont fini
Conditionnel passé
j'aurais fini
tu aurais fini
il/elle aurait fini
nous aurions fini
vous auriez fini
ils/elles auraient fini
Passé antérieur
j'eus fini
tu eus fini
il/elle eut fini
nous eûmes fini
vous eûtes fini
ils/elles eurent fini
Subjonctif passé
j'aie fini
tu aies fini
il/elle ait fini
nous ayons fini
vous ayez fini
ils/elles aient fini
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse fini
tu eusses fini
il/elle eût fini
nous eussions fini
vous eussiez fini
ils/elles eussent fini

FINIR

(fi-nir) v. a.
Conduire à achèvement, à terme. Finir un ouvrage. Finir un procès. Finir un discours.
Mettre fin à, faire cesser.
Rien ne peut m'empêcher de finir ma misère [MAIR., Mort d'Asdrub. v, 2]
Je vous rends Aristie et finis cette crainte Dont votre âme tantôt se montrait trop atteinte [CORN., Sertor. v, 6]
Il est tout à fait disgracieux de finir sa vie avec des gens avec qui on ne l'a pas commencée [MAINTENON, Lett. à Mme de Caylus, 1705]
Finissant là sa haine et nos misères [RAC., Andr. III, 6]
Il faut finir des Juifs le honteux esclavage [ID., Athal. IV, 3]
Votre Oreste au berceau va-t-il finir sa vie ? [ID., Iphig. I, 1]
Finissez vos passions, commencez à vivre pour l'éternité [MASS., Carême, Samarit.]
.... J'annonce aux nations Que je finis le meurtre et les proscriptions [VOLT., Triumv. V, 5]
Finir le cours de, mettre un terme à.
Ils se persuadent qu'ils pourront éteindre leurs passions, finir le cours d'une vie désordonnée [MASS., Car. Lazare.]
Finir son cours, avec un nom de chose pour sujet, cesser.
Je sentis que ma haine allait finir son cours [RAC., Andr. I, 1]
Finir un verre, un plat, etc. achever de boire, de manger ce qui restait dedans.
Il finissait toujours la coupe dont elle avait bu la moitié [STAËL, Corinne, XV, 3]
Dans le langage trivial, finir quelqu'un, achever ce qu'on est en train de lui faire. Un coiffeur dira : Quand j'aurai fini monsieur, ce sera votre tour.
Avec un nom de chose pour sujet, être la fin, le terme. La période qui finit son discours est admirable. L'instant qui va finir sa vie.
La paix finit la haine [CORN., Rodog. I, 6]
Une mort qui prévient et finit tant de pleurs [RAC., Baj. III, 1]
La conversion finit nos vices, n'éteint pas nos passions [MASS., Car. Inj. du monde.]
Mettre la dernière main. Finir un ouvrage. Terme d'arts. Exécuter avec beaucoup de soin, d'une manière minutieuse.
Le peintre, dit-on, aurait pu finir davantage ces carnations [FÉNEL., Exist. I, 89]
Absolument. Ce peintre finit trop. Il ne sait pas finir.
Terme de manége. Finir un cheval, achever son éducation.
V. n. Ne pas continuer de faire ou de dire. Les chicaneurs ne veulent jamais finir. Cet enfant ne finira pas si on ne le châtie, faites-le donc finir.
La reine de Suède, ayant écouté une longue harangue, dit qu'il fallait qu'elle donnât quelque chose à l'auteur, à cause qu'il avait fini [, Colomesii opuscula, p. 114, dans RICHELET]
La comtesse : Finissez, monsieur, finissez ; ah ! l'odieuse contestation. - Hortense : Oui, finissons ; je vous épouserai, monsieur, il n'y a que cela à dire [MARIV., le Legs, sc. 17]
Ah çà ! mademoiselle, finirez-vous ? convient-il à une jeune personne de parler ainsi de mariage ? [GENLIS, Théât. d'éduc. la Bonne mère, I, 2]
Il se construit avec de et l'infinitif. Finir de parler, de jouer.
Soyez, soyez Alcide en finissant de l'être [ROTROU, Herc. mourant, IV, 1]
En finir, mettre fin à quelque chose, et d'ordinaire à une chose longue et ennuyeuse.
Ces deux partis sont également bons, puisqu'ils en finissent [STAËL, Corinne, XII, 2]
Finissez-en, nos frères de Belgique ; Faites un roi, morbleu ! finissez-en [BÉRANG., Belges.]
En finir avec quelqu'un, prendre un parti décisif, rompre avec lui. Il n'en finit jamais, se dit d'un homme qui fait toute chose avec lenteur. Ne pas finir, ne pas cesser de parler sur un sujet.
Elles ne finissaient point sur ce sujet [SÉV., 486]
Nous ne finissons point sur votre chapitre [ID., 121]
Ne pas finir à, avec un infinitif, ne pouvoir achever de. Je voudrais vous faire connaître tous les hauts faits de cet homme extraordinaire, mais je ne finirais pas à vous les raconter.
Prendre fin, arriver à son terme. Le sermon finissait. Son bail finit à Pâques.
Mon aïeul, dont partout les hauts faits retentissent, Voudra bien qu'avec moi ses descendants finissent [CORN., Pulch. V, 3]
Vous souvient-il des fantaisies qui vous prennent quelquefois de trouver qu'il y a des mois qui ne finissent point du tout ? [SÉV., Lett. 25 mai 1780]
Comptons donc comme très court, chrétiens, ou plutôt comptons comme un pur néant tout ce qui finit [BOSSUET, Letellier.]
Il est ainsi, chrétiens : tout ce qui se mesure finit ; et tout ce qui est né pour finir n'est pas tout à fait sorti du néant où il est sitôt replongé [ID., Duch. d'Orl.]
Comment souffrirons-nous... Que le jour recommence et que le jour finisse Sans que jamais Titus puisse voir Bérénice ? [RAC., Bérén. IV, 5]
Je vous embrasse du fond de mon trou, avec une tendresse qui ne finira qu'avec moi, mais qui finira bientôt [VOLT., Lett. d'Argental, 14 oct. 1767]
....Dans le sombre avenir Mon âme avec effroi se plonge ; Et je me dis : ce n'est qu'un songe Que le bonheur qui doit finir [LAMART., Méd. II, 10]
Ne pas finir, n'avoir point de borne, être infini. Une félicité qui ne finit point.
Être terminé, se terminer. Le mur finit en tel endroit. Ce mot finit par une voyelle.
Ils croyaient que le monde finissait où finissait leur île [BERN. DE ST-PIERRE, Paul et Virg.]
Familièrement, ne pas finir, avoir une longueur démesurée.
Deux mains pâles et décharnées dont les doigts ne finissaient point [MARIVAUX, Marianne, 6e partie.]
Les bras de cette Hébé ne finissent point [DIDER., Salon de 1767, Œuv. t. XV, p. 126, dans POUGENS]
Finir en, avoir l'extrémité conformée en....
Sa queue est longue de quatorze pouces, elle est couverte de poils noirs, et finit en pointe [BUFF., Quadrup. t. XII, p. 160, dans POUGENS]
10° Avoir une certaine issue. Je doute que cela finisse bien. Le règne de Louis XIV finit par des revers.
Tout cela finirait par une perfidie ! [RAC., Baj II, 5]
Il se dit des personnes en un sens analogue. Ce jeune homme finira mal.
Victor : Et de longtemps, je pense, il ne se mariera. - Justine : Vous verrez que lui-même il finira par là [COLLIN D'HARLEV., Chât. en Esp. II, 1]
Finir par, avec un infinitif, arriver à la longue à un terme. Quoique pauvre, il finira par payer.
Il a fini par se marier à l'âge de cent onze ans [BUFF., Suppl. à l'Hist. nat. Œuv. t. XI, p. 131]
11° Mourir.
Corisbé, je vous prie, et vous aussi, Phénice, De me faire un plaisir avant que je finisse [MAIRET, Sophon. v, 5]
Il aima mieux finir par une action de courage que de lâcheté [PERROT D'ABLANCOURT, Tacite, Hist III, 11]
Il n'est personne presque qui ne meure avant de l'avoir exécutée [la résolution de changer] ; les plus déréglés même souhaitent de finir saintement [MASS., Carême, Imp. fin.]
Vous avez vu, madame, finir votre ami, que vous aviez déjà perdu ; c'est un spectacle bien triste ; vous l'avez supporté pendant plus de deux années [VOLT., Lett. Mme du Deffand, 5 déc. 1770]
Ainsi finit, à vingt-quatre ans, une princesse également célèbre par l'esprit, la beauté, les grâces, la folie et les vices [DUCLOS, Mém. rég. Œuv. t. v, p 399]
Finir comme mon frère est un sort assez beau [M. J. CHÉNIER, Gracques, III, 1]
Mais il ne faut pas qu'on ignore Qu'en chantant le cygne a fini [BÉRANG., Ma dern. chans.]
12° Se finir, v. réfl. Prendre fin, cesser.
Là est le terme du voyage ; là se finissent les gémissements ; là s'achève le travail de la foi [BOSSUET, le Tellier.]
S'accomplir.
Ce que promirent les prophètes Aujourd'hui se finit en lui [RÉGNIER, Hymne.]
Familièrement. Achever sa toilette. Une dame dit à sa femme de chambre qui l'habille : Descendez, je me finirai moi-même.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Ses barons [il] mande pur son conseil fenir [, Ch. de Rol. X]
  • XIIe s.
    Li emperere a sa raison [discours] fenie [, Ronc. p. 10]
  • XIIIe s.
    Quant ferme fu la pais et la guerre fenie [AUDEFR. LE BAST., Romancero, p 12]
    Et leur traïson pert [paraît] ains qu'il puissent fenir [venir à bout de leur projet] [, Berte, LXIII]
  • XIVe s.
    Et qui avecques ce vouldroit adjouster que ces choses durassent pour toute sa vie et que il finisist sa vie en œuvre de vertu [ORESME, Eth 26]
  • XVIe s.
    Pourquoy sera puni un meurtrier, qui a tué celui auquel Dieu avoit fini [déterminé] la vie [CALV., Instit. 149]
    Et en pleurs finent leur vie, laquelle estoyt de raison finir en joye [RAB., Pant. III, 48]
    Où que vostre vie finisse, elle y est toute [MONT., I, 88]
    Les stoïciens, qui donnent aux ames une vie au delà de celle-cy, mais finie [ID., II, 307]
    tout terme qui finit n'a pas longue durée [RONS., 658]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, finer ; Berry, fénir ; provenç. fenir ; catal. finir ; ital. finire ; du latin finire. L'ancien français, pour éviter l'i dans deux syllabes consécutives, disait fenir, verbe d'ailleurs peu usité, celui qui l'était le plus était finer, dérivé directe ment du substantif finis, fin, et appartenant à la 1re conjugaison.

finir

FINIR. v. tr. Achever, terminer. Finir une tâche. Finir un discours par une belle péroraison. Finir une affaire. Finir ses jours dans la pénitence. Finir un ouvrage. Finissons ce badinage.

FINIR, employé absolument, signifie, particulièrement en termes de Beaux-Arts, Exécuter avec un soin minutieux. Ce peintre finit patiemment, finit trop. Cet artiste ne sait pas finir.

Fig., C'est un homme fini, C'est un homme affaibli, usé par l'âge, par les maladies, par les malheurs et dont il n'y a plus rien à attendre.

Il signifie également Être la fin, le terme de quelque chose. La période qui finit son discours est remarquable. Cette campagne finira la guerre. L'instant qui doit finir sa vie, le cours de sa vie. Absolument, J'ai commencé par où il avait fini. Je ne finirai pas sans un mot d'espoir. Finissez donc, vous êtes bien long. Finissez donc, vous me faites mal. Cet enfant ne finira pas, si on ne le châtie. Faites-le donc finir. Savoir finir à propos.

FINIR DE signifie Terminer l'action indiquée par le verbe à l'infinitif. Finir de parler, d'écrire, de jouer, etc.

EN FINIR se dit dans le sens de Finir, cesser, mais ordinairement en parlant de Choses trop longues, ennuyeuses, désagréables ou intolérables. Nous n'en finirions pas si nous voulions tout rapporter. Cette discussion a trop duré, il est temps d'en finir. En finir avec une question. Par extension, En finir avec les rebelles, avec une sédition. En finir avec un ennemi, Le détruire. Je suis pressé d'en finir avec cet homme. Par exagération, Dès qu'il s'y met, il n'en finit plus. C'est un homme qui n'en finit jamais.

Employé intransitivement, FINIR signifie Se terminer, ou Être terminé. Ce mur finit à tel endroit. C'est là que finit mon champ. Ce mot finit par une voyelle. Cela finit en pointe.

Il signifie également Prendre fin, arriver à son terme. Le sermon finissait. Son bail finira, finit à Pâques. Tout finit en ce monde. Il est temps que cela finisse.

Il signifie encore Avoir une certaine fin, une certaine issue, arriver à un certain résultat. Tout cela finira mal. Cela ne peut que bien finir. Ce règne a fini par des revers. Sa vie a fini tristement, a fini par une catastrophe. Ce jeune homme prend un mauvais chemin, il finira mal.

Il se dit particulièrement pour Mourir. Ainsi finit ce prince.

Il s'emploie souvent avec la préposition PAR, suivie d'un infinitif indiquant l'action qui est le terme ou le résultat de ce qui a précédé. Après s'être fait beaucoup prier, il a fini par y consentir. Il finira par s'attirer une fâcheuse affaire. Cette façon de lire finit par vous endormir.

finir


FINIR, v. act. 1°. Achever, terminer. "Finir une afaire, un ouvrage, un discours. = 2°. Mettre la derniere main. "Finir un tableau, un ouvrage. = 3°. V. n. "Finissez donc! "Quand il a commencé de parler, de conter, il ne finit point. — "Le Sermon finissait, lorsqu' il est entré. "Le bail finira à Pâque, etc. "C'est un méchant homme, il finira mal.
   REM. 1°. Finir régit ordinairement de et l'infinitif. "Quand il eut fini de parler. Dans les phrâses négatives on met à ou de, mais non pas indiféremment. Il y a un choix à faire sur lequel le goût seul peut diriger l'écrivain. "Je ne finirois point à vous faire des complimens. Sév. "Sans cela, on ne finiroit jamais de se plaindre. = * Je ne finirois point si je voulois raconter, etc. Tour trivial employé par certains Historiens ou Orateurs. Il faut l'éviter avec soin. = Quelquefois Finir, est suivi de la prép. par. "Il finit par nous dire que, etc. — Pour les noms, on dit, comencer par et finir en. "Ce mot comence par in et finit en ment. Comme innocemment.
   2°. Être fini a, en quelques ocasions, pour régime la prép. de et l'infinitif; et il a cela de particulier, qu'il done à cet infinitif un sens passif, quoiqu'il soit employé activement. "Il sera fini d'imprimer vers le mois d'Octobre prochain. Affiches de Prov. — On dit, d' imprimer, pour d'être imprimé.
   3°. FINIR, cesser, est neutre et se dit sans régime. "Bientôt ils finiront les malheurs de leur vie. Télém. Dites: les malheurs de leur vie finiront; ou, ils verront finir les malheurs, etc. "O Cretois!... La mort seule pourra finir ma reconoissance. Ibid. Je crois qu'il falait en cet endroit, mettre fin à, etc. Voy. METTRE FIN au mot FIN, s. f. Rem. 1°. = Finir sa vie, se dit de celui qui meurt, et non de celui qu'on fait mourir. "Les méchans ne croyoient pas pouvoir assurer leurs vies, qu'en finissant la sienne (de Pigmalion.) Télém. Je voudrois encôre dire, en cet endroit, qu'en mettant fin à la sienne. L'Acad. dit: finir ses jours dans la pénitence: mais elle ne dit point, finir les jour d'un aûtre.
   4°. Se finir, est peu usité, et il est inutile: finir, neutre, a le même sens. "Là se finissent les gemissemens: là s'achève le travail de la Foi. Boss. On dit s'achever: on ne dit pas se finir: Dites, en pareil câs, là finissent, etc.
   5°. Finir en entier, est un vrai pléonasme. "On est fâché que cette Histoire (de la conjuration de Walstein) ne soit qu'un fragment, et que la paresse de l'Auteur (Sarrasin) ne lui ait pas permis de la finir en entier. Sabat. Trois siècles, etc.
   6°. Dit-on tout a fini, ou bien, tout est fini pour moi? Le 1er, est sans contredit le meilleur, s' il n'est pas le seul bon. "J'ai vécu, j'ai régné: tout est fini pour moi:... un jour dernier, un jour inévitable est arrivé pour nous. Jer. Dél.
   On dit, familièrement, voilà qui est fini, c. à. d. n'en parlons plus.

Synonymes et Contraires
Traductions

finir

(finiʀ)
verbe transitif
1. terminer qqch finir un travail finir sa vie tout seul Il a fini de parler.
2. trouver une solution à qqch Il faut en finir avec ces histoires.
3. consommer complètement Finis ta soupe !

finir

beenden, erledigen, beendigen, beschließen, enden, endigen, aufhören, ausreden, Ich habe fertig, aufbrauchenfinish, end, come to an end, end up, expire, terminate, close, accomodate, finish up, conclude, use upeindigen, aflopen, beëindigen, afmaken, afsluiten, besluiten, ophouden, uitgaan, uitlopen, uitmaken, uitraken, verlopen, voleindigen, opgebruiken, voltooien, (be)eindigenגמר (פ'), הביא לגמר, הסתיים (התפעל), חיסל (פיעל), חתם (פ'), כילה (פיעל), סיים (פיעל), שבת (פ'), שלם (פ'), חָתַם, סִיֵּם, גָּמַר, כִּלָּה, שָׁלַם, שָׁבַתafsluit, beëindig, eindig, ophouacabar, finir, terminarkončit, dokončit, skončit, ukončit, dodělat, spotřebovatfuldende, bruge op, sluttefini, finiĝiacabar, expirar, terminar, terminarse, consumir, finalizar, gastarlopetta, käyttää loppuun, lopettaa, loppuafinire, terminare, consumareutlope, avslutte, bruke opp, sluttekończyć, skończyć, zużyćterminar, acabar, encerrar, finalizar, esgotar, gastarse sfîrşi, terminaända, fullborda, sluta, avsluta, göra slut påbitirmek, bitmek, sona erdirmekيَسْتَهْلِكُ, يُكْمِلُ, يَنْتَهيεξαντλώ, τελειώνωpotrošiti, završiti使い果たす, 終える, 終わる...을 끝내다, 끝나다, 다 써버리다заканчивать, израсходоватьเสร็จสิ้น, ใช้จนหมด, ทำให้สิ้นสุดdùng hết, kết thúc完成, 用完, 结束
verbe intransitif
1. se terminer Cette histoire finit bien. Ce mot finit par un "t".
2. arriver, réussir à suivi d'un inf. Il finira par te pardonner.

finir

[finiʀ]
vt → to finish
Je viens de finir ce livre → I've just finished this book.
finir de faire qch → to finish doing sth
vi → to finish, to end
Le cours finit à onze heures → The lesson finishes at 11 o'clock.
finir quelque part → to end up somewhere, to finish up somewhere
finir par faire → to end up doing
Il a fini par rentrer chez lui à pied → He ended up walking home.
Il a fini par se décider → He made up his mind in the end.
finir en tragédie → to end in tragedy
en finir avec → to be done with
il va mal finir. → he will come to a bad end.
c'est bientôt fini? (reproche) → have you quite finished?
à n'en plus finir [discussions] → never-ending