florès

florès

[ flɔrɛs] n.m.
Faire florès,
Litt., vieilli obtenir des succès, réussir d'une manière éclatante : Ce slogan extraordinaire a fait florès il a été beaucoup utilisé ; échouer

FLORÈS

(flo-rês')
Terme familier. Faire florès, briller, faire une dépense d'éclat.
Si vous voulez en tout faire florès, Qu'avec beauté grosse dot soit donnée ; L'amour languit sans Bacchus et Cérès [DESHOULIÈRES, dans RICHELET]
Nous partons aussitôt, faisant partout florès, Sûrs de trouver déjà le bonhomme ad patres [REGNARD, le Distrait, II, 1]
Il signifie aussi obtenir des succès, de la réputation. Cet acteur fait florès en province.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Homme de belle prestance, Poudré d'iris de Florence, Qui se pique de vaillance, Qui fait flores et bombance, Et fait trotter la finance [PERRIN, Poésies, p. 201, dans LACURNE, au mot iris.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. flores, pluriel de flos, floris, fleur : faire florès, c'est fleurir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • FLORÈS. Ajoutez :
    Nous avons fait florès pour la naissance de M. le Dauphin ; et nos feux de joie ont été tels que six maisons de cette ville [Saint-Quentin] en ont brûlé [RICHELIEU, Lett. etc. t. VI, p. 152 (1638)]

florès

FLORÈS. (On prononce l'S.) Il n'est usité que dans la locution Faire florès, Obtenir des succès, se faire une réputation. Cet acteur a fait florès dans telle ville, a fait florès la saison dernière.