folliculaire

(Mot repris de folliculaires)

folliculaire

adj.
Relatif à un follicule.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

FOLLICULAIRE

(fol-li-ku-lê-r') s. m.
Terme de dénigrement qui s'emploie pour journaliste.
C'est un mal-vivant, répondit l'abbé, qui gagne sa vie à dire du mal de toutes les pièces et de tous les livres ; il hait quiconque réussit, comme les eunuques haïssent les jouissants ; c'est un de ces serpents de la littérature qui se nourrissent de fange et de venin ; c'est un folliculaire. - Qu'appelez-vous un folliculaire ? dit Candide. - C'est, dit l'abbé, un faiseur de feuilles, un Fréron [VOLT., Candide, 21]
Ces messieurs les folliculaires ressemblent assez aux chiffonniers, qui vont ramassant des ordures pour faire du papier [ID., Dict. phil. Ana, anecdotes.]
Adj.
Les aboyeurs folliculaires sont confondus alors, et le public est éclairé [VOLT., Honnêt. littér. préambule.]

REMARQUE

  • Folliculaire n'est dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1835

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. FOLLICULE 2.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

folliculaire

FOLLICULAIRE. n. m. Celui qui rédige des feuilles périodiques. Il se prend toujours en mauvaise part. Un vil folliculaire.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

folliculaire


*FOLLICULAIRE, s. m. Terme de mépris. Nom que des Auteurs, le plus souvent justement critiqués, ont doné aux faiseurs de feuilles, Journaux ou autres ouvrages périodiques. On l'imprime encôre en caractères italiques, pour montrer qu'il n'apartient point à la Langue, mais seulement au jargon des Auteurs disgraciés, ou de leurs bénins Protecteurs.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

folliculaire

Schmock