formellement

formellement

adv.
De façon formelle : Il leur interdit formellement de sortir catégoriquement, rigoureusement

formellement

(fɔʀmɛlmɑ̃)
adverbe
de manière absolue Il est formellement interdit de fumer.

FORMELLEMENT

(for mè-le-man) adv.
D'une manière formelle, expresse.
L'acte porte formellement qu'en ces processions ils n'ont pas leurs croix [PATRU, Plaidoyer 15, dans RICHELET]
On n'y voit rien [dans une lettre d'Arnauld] qui ne soit si clairement et si formellement exprimé dans les passages des Pères que M. Arnauld a rapportés en cet endroit, que je n'ai vu personne qui ne pût comprendre la différence [PASC., Prov. 3]
Les principes de Descartes étaient alors formellement proscrits dans les écoles du royaume, où il était ordonné en même temps de n'enseigner que la philosophie d'Aristote [MAIRAN, Éloges, Polignac.]
Terme de philosophie. En qualité de cause formelle, par opposition à matériellement.
Que tout ce qui est, est formellement en Dieu, et ne peut ni exister, ni être conçu sans Dieu [BOULAINVILLIERS, Réfut. de Spinosa, p. 325]
Dans le langage de Descartes et de son école, effectivement, en effet, en réalité.
Il faut nécessairement qu'elle [la cause de l'idée] soit en quelque substance différente de moi, dans laquelle toute la réalité qui est objectivement dans les idées.... soit contenue formellement ou éminemment ; et cette substance est ou un corps, c'est-à-dire une nature corporelle dans laquelle est contenu formellement et en effet tout ce qui est objectivement et par représentation dans ces idées [DESC., Médit. VI, 9]
Les mêmes choses sont dites être formellement dans les objets des idées quand elles sont en eux telles que nous les concevons ; et elles sont dites y être éminemment quand elles n'y sont pas à la vérité telles, mais qu'elles sont si grandes qu'elles peuvent suppléer à ce défaut par leur excellence [ID., Rép. aux 2es object. 60]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et ne est pas le ciel chaut formelment, mès seulement en vertu [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVe s.
    De laquelle sentence et jugement elle appela formellement en la cour du parlement [J. DE TROYES, Chron. 1460]
  • XVIe s.
    M. de Montpensier s'opposeroit formellement à toutes mes ordonnances [CARLOIX, X, 1]
    Il s'emploia à cercher des preuves pour le procès à venir, et surtout à monstrer comment Yolente sa mere avoit formellement espouzé l'infant Dom Louis son pere [D'AUB., Hist. II, 397]

ÉTYMOLOGIE

  • Formelle, et le suffixe ment.

formellement

FORMELLEMENT. adv. D'une manière formelle. La loi le dit formellement, le défend formellement. Il s'y est opposé formellement. Il a nié formellement. Il a déclaré formellement que...

formellement

Appeler formellement à la Cour, Protinus in Curiam ius petere, Budaeus.

Synonymes et Contraires
Traductions

formellement

מפורשות (תה״פ)

formellement

formell

formellement

официално

formellement

正式

formellement

formálně

formellement

formelt

formellement

공식적으로

formellement

formellt

formellement

[fɔʀmɛlmɑ̃] adv [interdit] → strictly
Il est formellement interdit de fumer dans les couloirs → It is strictly forbidden to smoke in the corridors.