fossette

fossette

n.f.
Léger creux au menton ou qui se forme sur la joue quand on rit.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

FOSSETTE

(fô-sè-t' ; quelques-uns prononcent fosè-t', mais moins bien) s. f.
Petite fosse, petit creux que les enfants font pour jouer aux billes, etc.
Il courut jouer à la fossette [MOL., Méd. m. lui, I, 5]
Je revois les endroits où j'ai joué à la fossette et au cerf-volant ; ces souvenirs me font plaisir [P. L. COUR., Lett. II, 95]
Fig. Jouer à la fossette, être guéri (locution tirée du Médecin malgré lui de Molière, où un enfant, étant tombé du haut d'un clocher, se releva et courut jouer à la fossette, après qu'on lui eut fait prendre quelques gouttes d'un certain élixir).
Dans trois jours, il jouera à la fossette [SÉV., 399]
Terme de chasse. Petite fosse pour prendre des oiseaux.
Petit creux, cavité que certaines personnes ont au menton ou à la joue.
Dans quelques personnes, il se forme sur chaque joue, à une petite distance des coins de la bouche, un léger enfoncement que l'on appelle la fossette [BUFF., Hist. nat. hom. Œuv. t. IV, p. 298, dans POUGENS]
Il se dit aussi quelquefois de tout creux fait sur la peau.
Ces légères fossettes que l'extrémité de ses doigts marque sur sa chair sont rendues avec une délicatesse infinie [DIDER., Salon de 1765, Œuvres, t. XIII, P. 88, dans POUGENS.]
Fossette de l'estomac, expression parfois employée pour désigner le creux de l'estomac.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Douce alene ot et savorée, La face blanche et colorée, La bouche petite et grocete, S'ot ou menton une fossete [, la Rose, 538]
    Et s'il li prent de rire envie, Si bel et si sagement rie, Qu'ele descrieve deus fossetes D'ambedeus pars de ses levretes [, ib. 13557]
  • XIVe s.
    Quant l'esprevier a bouté aval sa viande et n'a rien en la fossette de la gorge [, Modus, f° XCVIII]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de fosse.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

fossette

FOSSETTE. n. f. Petit creux que les enfants font en terre pour jouer à qui y fera tenir le plus de noix, de noisettes, de billes, de petites pièces de monnaie, etc., en les y jetant d'une certaine distance. Jouer à la fossette.

Il se dit aussi du Petit creux que certaines personnes ont au bout du menton, ou qui se forme au milieu des joues quand elles rient.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

fossette

Fossette, f. pena. Est le diminutif de fosse, et signifie une petite fosse, Fossula, Cato et Columel. de re rust. Ainsi l'on dit d'une femme, qu'elle a une fossette au menton, qui est à ceux qui la prisent ainsi, une marque d'agreableté au visage feminin, Fossula mentum distinctum habet, Ce qu'on dit autrement, Menton fosselu, et fourchu.

Jouër à la fossette, c'est un jeu usité entre les filles et petis garçons, Ludere nucum coniectu ad fossulam seu crobiculum.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

fossette


FOSSETTE, s. f. [Focète: 2eè moy. 3e e muet.] 1°. Petit creux que les enfans font en terre, pour jouer à qui y fera tenir plus de noix, de noisettes, ou de pièces de monoies, etc. "Jouer à la fossette. = 2°. Petit creux, que quelques persones ont au bout du menton, ou qui se forme au milieu des joûes, quand elles rient.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

fossette

dimpleגומת חן (נ), גֻּמַּת חֵןkuiltje [kin, pot [knikkeren], wang], kuiltjefossetta, pozzettaλακκάκιGrübchen酒窩Dimple (fosɛt)
nom féminin
petit creux sur les joues ou lementon Elle a des fossettes quand elle sourit.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

fossette

[fosɛt] nfdimple
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005