fouée

Recherches associées à fouée: fouaces, fougasse, foyer, rillettes

FOUÉE

(fou-ée) s. f.
Chasse aux petits oiseaux qui se fait la nuit à la clarté du feu le long des haies.
Feu qu'on allume dans un four pour le chauffer.
Fagot.
Pour le fagot ou fouée [prise dans les forêts], vingt sols [d'amende], [, Ordonn. des eaux et forêts, titre XXXII, 3]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Deux bastons de courte fouée [fagot, ainsi comme seroient deux bastons de costerés [cotterets] [DU CANGE, foagium.]
  • XVIe s.
    Icelluy prendeur aura chacun an pour sa fouée [provision de bois à brûler] ung journal de bos, prins au bos des fossez [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. focata, ce qui tient au foyer, de focus, foyer (voy. FEU). En Normandie, une bonne fouée, une bonne flambée.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FOUÉE. Ajoutez :
    Nom, en Touraine, d'un petit gâteau cuit au four en faisant le pain (fouée en ce sens est une autre forme de fouace).
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

fouée

FOUÉE. s. f. Sorte de chasse aux oiseaux, qui se fait la nuit à la clarté du feu.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835