foulage

foulage

n.m.
Action de fouler le raisin.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

FOULAGE

(fou-la-j') s. m.
Terme d'arts. Action de fouler ; le résultat de cette action. Les chapeaux se feutrent par le foulage. La façon de préparer les draps au foulage. Il se dit aussi de l'écrasement des raisins pour faire le vin. Le foulage de la vendange.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Icellui cousin a acoustumé faire taverne et vendre vin de hault prix et de fort foulage [bonne qualité] [DU CANGE, follare.]
  • XVIe s.
    Oultre peut le dit justicier avoir moulin à draps.... et contraindre ses subjets estagiers, demourans au dedans de trois lieues du dit moulin, à y aller fouller leurs draps ; et, s'ils sont trouvés allans fouller, ne leur drap foullé à autre moulin, ils seront tenus payer douze deniers tournois, pour chacune aulne, oultre le droit de foullage [, Coust. génér. t. II, p. 63]

ÉTYMOLOGIE

  • Fouler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    FOULAGE. Ajoutez :
    Synonyme de massage méthodique.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

foulage

FOULAGE. n. m. T. d'Arts. Action de fouler ou Résultat de cette action. Le foulage des cuirs. La régularité du foulage contribue à la beauté de l'impression. Le foulage du grain. Le foulage des laines, pour les feutrer.

Il se dit aussi de l'Écrasement des raisins pour faire le vin. Le foulage de la vendange.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

foulage

[fulaʒ] nm (AGRICULTURE) [raisin] → pressing
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005