fourmillement

(Mot repris de fourmillements)

fourmillement

[ furmijmɑ̃] n.m.
1. Sensation de picotement dans une partie du corps, comparable à celle que produirait un grand nombre de fourmis : Un fourmillement au bout des doigts.
2. Mouvement d'êtres vivants qui s'agitent comme des fourmis : Le fourmillement de la foule grouillement
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

fourmillement

(fuʀmijmɑ̃)
nom masculin
1. agitation désordonnée de personnes le fourmillement d'une foule dans un stade
2. figuré nombreux événements qui arrivent en même temps un fourmillement d'idéesde projets
3.
figuré picotement sur la peau ressentir des fourmillements
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

FOURMILLEMENT

(four-mi-lle-man, ll mouillées, et non four-mi-ye-man) s. m.
Action de fourmiller. Le fourmillement d'une multitude.
Sensation de picotement comme si des fourmis couraient sur la peau. Sentir un fourmillement.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le patient souffre une douleur poignante, et stupeur ou fourmiement aux lombes [PARÉ, XV, 36]

ÉTYMOLOGIE

  • Fourmiller ; Berry, fromillement ; provenç. formigament ; espagn. hormigamiento.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

fourmillement

FOURMILLEMENT. n. m. Action de fourmiller. Un fourmillement de vers. Fig., Un fourmillement d'erreurs. Par extension, Sentir un fourmillement par tout le corps.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

fourmillement


FOURMILLEMENT, s. m. FOURMILLER, v. neut. [Four-mi-glie-man, mi-glié: mouillez les ll: 3e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Fourmiller, c'est 1°. Abonder. "Cette garenne fourmille de lapins. "La France fourmille de Soldats. = 2°. Causer un picotement entre cuir et chair, principalement aux pieds et aux mains, qu'on apelle fourmillement. "La main, les pieds me fourmillent: je sens un fourmillement par tout le corps. = Fourmillement ne se dit point dans le premier sens de fourmiller. On dit, en ce sens, fourmillière. = Ce verbe n'est pas du beau style, et on s'en sert plutôt pour blâmer que pour louer. "Cet écrit fourmille de pensées neuves et hardies. Anon. Je voudrais dire, est plein, est rempli, etc. On dit qu' un livre fourmille de faûtes, ou que les faûtes, les erreurs y fourmillent, qu'elles y sont en grand nombre. "Ces petites aventûres, dont la société fourmille. MARM. Voyez un aûtre exemple au mot FOURNISSEUR.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

fourmillement

nom masculin fourmillement
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

fourmillement

השרצה (נ), נמלול (ז), נִמְלוּל

fourmillement

[fuʀmijmɑ̃] nm
(= démangeaison) → pins and needles pl
(= grouillement) → swarming no pl
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005