fournissement

FOURNISSEMENT

(four-ni-se-man) s. m.
Action de fournir, de procurer.
De l'achat du sel sur les marais pour le fournissement des greniers, [, Ordonnance sur le sel de 1680]
Nous promettons le nombre des vaisseaux de guerre nécessaires pour la sûreté et escorte des vaisseaux et navires chargés de sel pour le fournissement des greniers, [, Bail Boutet, Lett. pat. du 17 juin 1680]
On dit aujourd'hui plutôt fourniture.
Terme de commerce. Fonds, apport de chaque associé. Ce que l'un des associés doit à la masse, lors du partage, pour avoir joui de la chose commune. Action d'établir les comptes respectifs. Procéder au fournissement.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ung mirouer à mondains plaisirs, Ung fournissement à soupirs.... [COQUILLART, Droits nouveaux.]

ÉTYMOLOGIE

  • Fournir.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

fournissement

FOURNISSEMENT. n. m. T. de Commerce. Fonds que chaque associé doit mettre dans une société. Compte de fournissement.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

fournissement

Fournissement, Suppeditatio.

Le fournissement des greniers à sel, Halatopolia.

Demander le fournissement de la complainte, Agere vt aduersarius possessione deiiciatur, et vt penes sequestrem ipsa sit possessio, et Regiae manus iniectione veluti sacrosancta sit partibus. Budaeus.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606