frétillard, arde

FRÉTILLARD, ARDE

(fré-ti-llar, llar-d', ll mouillées) adj.
S'est dit pour frétillant.
[La lune] D'une lumière frétillarde Éclaire les planchers et murs [SCARR., Virg. VIII]
Terme de manége. On dit que la langue du cheval est frétillarde lorsqu'elle est toujours en mouvement.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Soit que d'une façon gaillarde, Avec sa patte fretillarde, Il se frottast le musequin [DU BELLAY, VII, 40, verso.]

ÉTYMOLOGIE

  • Frétiller.