frisure

(Mot repris de frisures)

frisure

n.f.
1. Façon de friser ; état des cheveux frisés : Une frisure naturelle.
2. Vx Petite boucle, mèche de cheveux frisés bouclette, frisette, frisottis
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

FRISURE

(fri-zu-r') s. f.
Façon de friser.
Si peu que l'esprit des femmes s'élevât au-dessus de la préoccupation des modes, elles auraient bientôt un grand mépris pour leurs frisures [FÉN., t. XVII, p. 85]
On voyait cet officier général de soixante ans, assis sur un tronc d'arbre couvert de neige, s'occuper avec une imperturbable gaieté, dès que le jour revenait, des détails de sa toilette ; au milieu de cet ouragan, il faisait parer sa tête d'une frisure élégante et poudrée avec soin, se jouant ainsi de tous les malheurs et de tous les éléments déchaînés qui l'assiégeaient [SÉGUR, Hist. de Nap. XI, 10]
Par extension.
Ces deux oiseaux ne diffèrent entre eux que par la frisure des plumes [BUFF., Ois. t. VIII, p. 121, dans POUGENS]
Fig.
L'amour de la nouveauté avait amené dans le style la frisure, la découpure ; nous voulons dire les jeux de mots, les antithèses, les allusions, le style sautillant, [, Mém. de Trévoux, dans le Dict. de DOCHEZ, au mot style]
Chevelure frisée. Le vent a dérangé sa frisure.
Je suis savant, je m'en pique, Et tout le monde le sait ; Je vis de métaphysique, De légumes et de lait ; J'ai reçu de la nature Une figure à bonbon : Ajoutez-y ma frisure, Et je suis monsieur Neigeon [LA HARPE, Corresp. lett. 86]
Façon donnée au poil de certaines étoffes de laine, draps, ratines, où l'on forme le poil frisé en petits grains.
Fil d'or ou d'argent qu'on emploie dans certaines broderies.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il en avoit la parole et le teint, La belle taille et la frizure blesme De ses cheveux, c'estoit Mercure mesme [DU BELLAY, IV, 22, recto.]
    Les marques et signes qui descouvrent les hommes aspres et choleres, vous les verrez imprimez sur les visages des serviteurs, des frisures et esgratignures, et aux fers qu'ils auront aux pieds [AMYOT, Comm. refréner la colère, 40]

ÉTYMOLOGIE

  • Friser.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

frisure

FRISURE. n. f. Façon de friser. Cette frisure est belle.

Il signifie aussi État de ce qui est frisé, en parlant de la Chevelure. Le vent a dérangé sa frisure, ses frisures. Par analogie, La frisure des plumes.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

frisûre


FRISûRE. Voy. FRISER.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

frisure

nom féminin frisure
État des cheveux frisés.
boucle, ondulation -familier: frisette -vieux: frison.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004