fulminé, ée

FULMINÉ, ÉE

(ful-mi-né, née) part. passé de fulminer
Terme d'histoire naturelle. Qui offre des raies colorées en zigzag, comme par la foudre,
Fig. Prononcé par fulmination.
Voilà par où il se garantit des anathèmes fulminés dans l'Évangile contre les riches [BOURDAL., 8e dim. après la Pentec. Dominic. t. III, p. 123]
Informez-vous si on a fulminé, le jeudi de l'absoute, la bulle in coena domini ; quel mot, fulminé ! [VOLT., Lett. d'Argental, mars 1770]