futaine

FUTAINE

(fu-tâ-n') s. f.
Étoffe de fil et de coton. Une camisole de futaine.
Futaines à poil : chaîne, chanvre ou lin ; trame, coton [, Tableau annexé aux lettres pat. 30 sept. 1780]
Courir la futaine, se disait pour mener une vie oisive, vagabonde, passer le temps en promenades inutiles.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    S'ot vestu un rouge fustaingne, Mès que par leus [endroits] ert detrouez [, Ren. 7620]
  • XVe s.
    Et si dira [la femme] encor : je vueil Une fustaine, monseigneur, Et me faut un mantel greigneur Que je n'ay, à droit fons de cuve [E. DESCH., Miroir du mariage.]
  • XVIe s.
    Fustaine ou bombasin et toutes autres choses faites de coton [ROB. EST., Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, fustane, futane ; prov. fustani ; espagn. fustan ; portug. fustão ; ital. fustagno ; de Fouchtân, nom d'un faubourg du Caire d'où on apportait cette étoffe.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

futaine

FUTAINE. n. f. Étoffe de fil et de coton. Brassière de futaine. Camisole de futaine.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

futaine

Futaine, f. penac. Bombasin, et toute autre estoffe faite de cotton, Xylinum.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

futaine


FUTAINE, s. f. [Futène: 2eè moy. 3e e muet.] Sorte d'étofe de coton.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788