géline

GÉLINE

(jé-li-ne) s. f.
Terme de chimie. Substance animale, qui, par l'action de l'eau et de la chaleur, se transforme en gelée, puis, si on la dessèche, en gélatine.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

geline

GELINE. sub. f. Poule. Ce mot est vieux.
Dictionnaire de L'Académie française 5th Edition © 1798

geline

Geline, f. ou poulle, Gallina.

Les gelines crient, Pipant gallinae.

Gelines d'Afrique, Meleagrides.

Ce temps que les gelines pondent, Ouatio.

Qui nourrit gelines, Gallinarius. Plin.

Le lieu où on nourrit les gelines et autres oiseaux, Ornithoboscium.

La geline pond par le bec, id est, par estre bien nourrie.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

géline


GÉLINE, s. f. GÉLINOTE, s. f. [1re é fer. Acad. — le Rich. Port. et Trév. ne mettent point d'accent sur l'e.] Le 1er signifiait une poule, (gallina) il est vieux. On dit encôre le 2d qui en est le diminutif, pour signifier une jeune poule engraissée. = On le dit aussi d'une petite poule sauvage, plus délicate encore à manger que la perdrix, avec laquelle elle a beaucoup de ressemblance. "Gélinote de bois ou simplement, gélinote.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788