gésier

gésier

n.m. [ lat. gigerium ]
Dernière poche de l'estomac des oiseaux, à paroi épaisse et musclée et qui assure le broyage des aliments.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

gésier

(ʒezje)
nom masculin
cuisine partie de l'estomac des oiseaux, que l'on mange souvent en salade une salade de gésiers de canard
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

GÉSIER

(jé-zié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : les jé-zié-z et les jabots) s. m.
Deuxième estomac des oiseaux, formé, chez les oiseaux de proie, par des parois membraneuses, et chez les autres, surtout chez les granivores, par des parois musculeuses épaisses et très puissantes. Le grain passe du jabot dans le gésier, où il est broyé et réduit en pâte avant d'arriver à l'estomac.
On reprochait à Mme la duchesse qu'elle n'avait point de cœur, mais seulement un gésier [SAINT-SIMON, 417, 21]
Le grenat, cette pierre si dure, n'est pas plus à l'abri de l'action mécanique du gésier ; elle est assez puissante pour émousser à la longue les angles de cette pierre [BONNET, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 16, note 1]
Coquille de la Nouvelle-Hollande, cyprée ventricule (univalves), porcelaine gésier de certains auteurs.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si resavés, biaus Genius, Comment li juisier Ticius [Titye] S'efforcent ostoir [autours] de mangier, Ne riens nes en puet estrangier [, la Rose, 19506]
    Diex est li frans oisiaus qui ne vuelt de sa proie Que le cuer purement, sans jusier et sans foie [J. DE MEUNG, Test. 1494]
  • XIVe s.
    Prenez jugiers et foies [, Ménagier, II, 5]
  • XVIe s.
    Urine, fiente, membrane de gezier [PARÉ, t. III, p. 634]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, gigi ; Hainaut, gigé, gigier, zizier ; génev. gigier, gisier ; Berry et lorrain, gigier ; picard, giger, gigier ; du lat. gigeria, entrailles de poule.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

gésier

GÉSIER. n. m. Le second ventricule de certains oiseaux qui se nourrissent de grains, comme les poules, les pigeons, etc. Le grain passe du jabot dans le gésier, où il est broyé et réduit en pâte avant d'arriver dans l'estomac.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

gésier


GÉSIER, s. m. [Gé-zié: 2 é fermés.] Partie charnûe, qui se trouve dans le corps de la plupart des oiseaux, qui se nourrissent de grains, faite en façon de bissac, où l'on prétend que se fait leur digestion.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

gésier

זפק (ז), קורקבן (ז), זֶפֶק, קֻרְקְבָן

gésier

Abatis

gésier

molleja

gésier

gizzard

gésier

ventriglio

gésier

kråse

gésier

กึ๋น

gésier

[ʒezje] nmgizzard
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005