gaber

(Mot repris de gabez)
Recherches associées à gabez: gabes, gavez

GABER

(ga-bé) v. a.
Moquer, railler. Se gaber, v. réfl. Dire des bourdes, se moquer. Ancien terme inusité qui a été remis, jusqu'à certain point, en usage par les imitations de vieux langage. Il était encore dans la 1re édition du Dictionnaire de l'Académie.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Devant ses pairs vat il ore gabant [, Ch. de Rol. CXXXII]
  • XIIIe s.
    Par Dieu, vassal, jel di por vous gaber ; Cuidiez vous donc qu'à certes le vous die ? [QUESNES, Romanc. p. 108]
    Mais tex [tel] gabe à la fois [par fois] autrui, Que le gabois revient sur lui [, Blanche et Jehan, v. 2836]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. et portug. gabar ; ital. gabbare ; du scandinave gabb, raillerie, qui a peut-être un rapport avec le radical gav du latin gaudere, se réjouir.

gaber

GABER. v. a. Gausser, moquer. Ce mot est fort vieux, & ne se dit jamais qu'en raillerie.

gaber

Gaber, act. acut. Est mocquer, gausser, Nugari, Fabulari, Ridere, Irridere, comme, Il se gabe de moy, Habet me deridiculo.