gangrené

gangrène

GANGRÈNE. n. f. T. de Médecine. Mortification locale des tissus.

Gangrène gazeuse ou foudroyante, Complication de certaines plaies, surtout des plaies de guerre, caractérisée par la mortification des tissus et la production de gaz, dont la marche est rapide et aboutit souvent à la mort.

GANGRÈNE se dit figurément, en parlant des Doctrines pernicieuses, de la corruption des moeurs, etc.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

gangrène


GANGRèNE, s. f. [Quelques Auteurs écrivent comme on prononce cangrène. Le Rich. Port. renvoie du 1er au 2d. = Vaugelas voulait qu'on écrivît gangreine, et qu'on prononçât cangrène: mais l'i était là fort inutile: on l'a suprimé.] Au propre, mortification totale de quelque partie du corps: "Avoir la gangrène. "La gangrène s'est mise à sa plaie, etc. = Au figuré, erreur, désordre, qui peuvent s'acroitre et avoir des suites fâcheûses. "C'est fait des lois, si pour arrêter cette gangrène vous n'employez le fer et le feu.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

gangrené

[gɑ̃gʀəne] adjgangrenous
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005