garçonner

GARÇONNER

(gar-so-né) v. n.
Terme familier. Fréquenter les garçons, jouer avec eux, en parlant des filles.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Il n'a jusqu'à la mer betée [glacée] Garçon qui ne l'ait garçonnée [, Ren. 23292]
  • XVe s.
    Nous voyons povres goguelus, Minces, mesgres, niays et lours, Pour estre à plaisance vestus Garsonner satin et velours [avoir des maîtresses vêtues de satin] [COQUILLART, p. 15, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Il n'est seant qu'une femme se garçonne [s'habille en garçon] pour se faire monstrer plus belle, si ce n'est pour se gentiment adoniser d'un beau bonnet avec la plume attachée à la guelfe ou gibeline, ou bien au devant du front pour ne trancher ni de l'un ni de l'autre [BRANT., Dames gal. t. I, p. 406]

ÉTYMOLOGIE

  • Garçon.