gentilhommière

gentilhommière

[ ʒɑ̃tijɔmjɛr] n.f.
Petit château campagnard, coquettement aménagé manoir
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

GENTILHOMMIÈRE

(jan-ti-llo-miè-r', ll mouillées, et non jan-ti-yo-miè-r')
Adj. f. Qui appartient à un gentilhomme.
Cette illustre et vertueuse personne était le modèle achevé de la véritable et parfaite civilité gentilhommière [DE COURCHAMP, Souvenirs de la marquise de Créquy, t. I, ch. 1]
Cet adjectif n'est pas dans le Dictionnaire de l'Académie.
S. f.Terme de dénigrement. Bien de campagne, petite maison d'un gentilhomme.
Nous arrivâmes bien avant dans la nuit auprès d'une gentilhommière, où je remarquai qu'on ne voulut pas nous recevoir [SCARR., Rom. com. II, 13]
On voit dans la gentilhommière, Qui tient un peu de la chaumière, Sur la porte on voit d'un loup gris La tête et deux chauves-souris [PERRAULT, Chasse, dans RICHELET]
Silly avait accru et ajusté sa gentilhommière, qu'il avait travestie en château [SAINT-SIMON, 163, 263]

ÉTYMOLOGIE

  • Gentilhomme.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

gentilhommière

GENTILHOMMIÈRE. n. f. Petite domaine d'un gentilhomme à la campagne. Une pauvre, une jolie gentilhommière. Ce n'est pas un chateau, ce n'est qu'une gentilhommière.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

gentilhommière

[ʒɑ̃tijɔmjɛʀ] nfsmall manor house, country seat
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005