gigue

(Mot repris de gigues)

1. gigue

n.f. [ de gigot ]
1. Gigot de chevreuil.
2. Fam., vx Jambe.
Grande gigue,
Fam. fille grande et maigre.

2. gigue

n.f. [ angl. jig, de l'anc. fr. gigue, sorte de violon ]
Danse populaire ancienne de rythme vif ; air sur lequel on exécutait cette danse.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

GIGUE1

(ji-gh') s. f.
Terme très familier. Jambe, et surtout jambe longue. Avec vos grandes gigues vous empêchez tout le monde de se chauffer. Se dit de la cuisse du chevreuil.

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. et lorrain, gigue, personne dont la taille est grande et tout d'une venue. Origine inconnue. On a indiqué le celtique : bas-breton, kig, kik, chair ; kimry, cig ; mais cela est tout à fait incertain. Diez pense que gigot (et par conséquent gigue) a été, par ressemblance de forme, dit ainsi de gigue 2, qui a signifié un instrument de musique à cordes

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. GIGUE. Ajoutez :
    Anciennement, jeune fille grandelette qui saute, qui gambade [, Dict. de l'Académie, 1re éd.]
  • Cette signification, hors d'usage aujourd'hui, est conservée dans le parler de Genève.

GIGUE2

(ji-gh') s. f.
Terme de danse. Danse ancienne d'un mouvement vif et gai, sur un air à deux temps. L'air sur lequel on danse. Jouer, danser une gigue.
L'on n'entend point une gigue à la chapelle [LA BRUY., XIV]

ÉTYMOLOGIE

  • Gigue a été dit de l'ancien instrument de musique à cordes gigue ; provenç. gigua, guiga ; espagn. et ital. giga ; du h.-allem. gîge ; allem. mod. Geige, violon.

GIGUE3

(ji-gh') s. m.
Nom, dans le Jura, d'un homme qui aide le fruitier dans la direction de la fromagerie [, les Primes d'honneur, Paris, 1869, p. 304]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

gigue

GIGUE. n. f. Terme populaire qui se dit pour Jambe, et qu'on emploie surtout au pluriel. Vous ne savez où mettre vos grandes gigues.

gigue

GIGUE. n. f. T. de Musique. Sorte d'air dont le mouvement est vif et gai. Jouer une gigue.

Il se dit aussi d'une Danse faite sur cet air. Danser une gigue.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

gigue


GIGUE, s. f. [Gighe: 2e e muet. L'u ne se prononce pas: il n'est mis là que pour doner au g un son fort qu'il n'a pas devant l'e.] 1°. Grande fille dégingandée, qui ne fait que gambader. Il est bâs en ce sens. = 2°. Air de musique fort gai, et la danse faite sur cet air. "Jouer; danser une gigue. = 3°. * Dans les Provinces méridionales, gigot. C'est un gasconisme. "Manger une gigue. Dites, un gigot.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

gigue

jig, gigue

gigue

抖动

gigue

抖動

gigue

ジッタ

gigue

지터

gigue

[ʒig] nf
grande gigue → beanpole
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005